Incident entre Farc et armée colombienne malgré le cessez-le-feu

le
0
    BOGOTA, 10 juillet (Reuters) - L'armée colombienne et les 
rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) 
se sont affrontées au cours du week-end, quelques semaines après 
l'instauration d'une trêve bilatérale et alors que le 
gouvernement et les insurgés négocient un accord de paix. 
    Les combats se sont déroulés dans la région de Meta où les 
troupes gouvernementales ont croisé une patrouille des Farc. Des 
coups de feu ont été échangés faisant plusieurs blessés, a dit 
dimanche le ministre de la Défense, Luis Carlos Villegas. 
    Dans un communiqué, les rebelles marxistes ont imputé 
l'incident au non-respect par la patrouille de l'armée de 
certaines dispositions de l'accord de cessez-le-feu, sans autre 
précision. 
    Le gouvernement colombien et les Farc ont signé le 23 juin à 
La Havane un accord historique de cessez-le-feu, présenté comme 
une étape cruciale vers la fin de plus de cinquante ans de lutte 
armée. 
    Ce cessez-le-feu, fruit de négociations engagées fin 2012, 
ouvre la voie à un accord de paix entre Bogota et le plus ancien 
mouvement rebelle encore en activité en Amérique. 
    Depuis que les Farc ont pris les armes, en 1964, le conflit 
a fait quelque 220.000 morts et déplacé des millions de 
personnes. On estime que la guérilla compte encore 7.000 
combattants dans ses rangs. 
    Une unité rebelle, le Front Armando Rios, qui avait 
notamment détenu l'ancienne candidate à l'élection 
présidentielle Ingrid Betancour a toutefois prévenu début 
juillet qu'elle refusait de déposer les armes.   
     
 
 (Nelson Bocanegra,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant