Incertitudes sur l'avenir du thon rouge

le
0
L'Iccat devrait définir de nouveaux quotas de pêche au terme des négociations qui s'ouvrent à Paris.

Difficile de savoir ce qui va sortir des négociations sur la pêche au thon rouge qui vont se tenir durant toute la semaine prochaine à Paris, à l'occasion de la 17e assemblée générale de l'Iccat, acronyme anglais de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique. L'avenir du thon rouge nécessite assurément des décisions drastiques. En septembre 2009, la principauté de Monaco avait demandé sans succès l'inscription du thon rouge à l'annexe 1 de la Cites, la Convention sur le commerce international des espèces menacées.

Fort de ce signal, Fabio Hazin, le président de l'Iccat, s'est déclaré déterminé à assurer la survie de ce grand poisson migrateur qui voyage des tropiques à l'Arctique et se reproduit en Méditerranée. Mais ses pouvoirs sont limités car les quotas de pêche 2011 ne seront décidés qu'à l'issue de discussions à huis clos entre les représentants de la quarantaine de pays pêcheurs, membres de l'Iccat. Or, leurs

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant