Incendie en Gironde: Bernard Cazeneuve annonce des renforts

le , mis à jour à 10:50
0

(Actualisé avec commentaires du ministre de l'Intérieur, nouveau bilan) SAINT-JEAN-D'ILLAC, Gironde, 26 juillet (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu dimanche matin à Saint-Jean-d'Illac près de Bordeaux pour soutenir les pompiers qui luttent depuis vendredi contre un important incendie de forêt et annoncer des renforts. Le feu a détruit 530 hectares de pinède, nécessitant l'évacuation d'environ 600 personnes à Saint-Jean d'Illac et à Pessac, a précisé le ministre. Cependant aucune habitation n'a subi de dégât. Arrivé vers 9h00 au PC de sécurité implanté au cœur de Saint-Jean-d'Illac, à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux, Bernard Cazeneuve a rencontré les pompiers et des habitants évacués. "Ce sont 350 pompiers qui ont été mobilisés depuis vendredi mais j'ai pris la décision, en liaison avec le préfet, d'augmenter significativement les moyens alloués à la Gironde", a indiqué le ministre à la presse. "En plus des 350 pompiers qui sont mobilisés et que je veux féliciter pour leur courage et leur professionnalisme, nous avons décidé de mobiliser, pour la journée d'aujourd'hui () 300 pompiers supplémentaires ainsi que 60 pompiers de la Sécurité civile qui sont des militaires", a-t-il ajouté. Bernard Cazeneuve a également annoncé le renforcement des moyens de lutte aériens. Le nombre de bombardiers d'eau est porté à sept (4 Canadair, 2 Tracker et 1 Dash) avec le soutien d'un avion de surveillance. S'il n'a pas évoqué les causes de l'incendie, Bernard Cazeneuve a cependant précisé que les gendarmes avaient mené des investigations et que des gardes à vue étaient en cours concernant d'autres incendies intervenus en Gironde ces derniers jours. Le plus important s'est déclaré samedi en fin d'après-midi à Naujac-sur-mer à 70 kilomètres au nord de celui de Saint-Jean-d'Illac. Il a été maîtrisé dans la soirée grâce notamment à l'intervention de deux Canadair détournés durant deux heures du grand incendie de Saint-Jean-d'Illac. Trente hectares de pins ont été détruits. A Saint-Jean-d'Illac, le vent s'est calmé dans la nuit de samedi à dimanche, apportant un peu de répit aux soldats. Cependant des vents d'ouest devraient se lever dans l'après-midi favorisant d'éventuelles reprises sur un terrain rendu propice par la sécheresse et la chaleur attendue ce dimanche. (Claude Canellas, édité par Danielle Rouquié)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant