Incendie du bd Auriol : un procès sans suspect

le
0
VIDÉO - En 2005, un immeuble vétuste du XIIIe arrondissement de Paris s'embrasait et faisait 17 morts, dont 14 enfants. Après avoir été suspendu en mars, le procès reprend jeudi.

Un procès qui s'ouvre sans suspect, mais avec de possibles responsables. Après avoir été reporté au mois de mars, en raison de conditions d'accueil qui n'étaient pas à la hauteur de l'enjeu, le procès de l'incendie en 2005 d'un immeuble du boulevard Vincent-Auriol à Paris (XIIIe) démarre jeudi devant le tribunal correctionnel. «Les familles espèrent qu'on va toucher du doigt la vérité : qui a mis le feu et pourquoi?», explique Me Jean-Marc Florand, avocat représentant plusieurs parties civiles.

Dix-sept personnes, trois femmes et quatorze enfants âgés de deux à 13 ans, toutes d'origine africaine, avaient péri dans cet incendie où résidaient près de 130 personnes, qui depuis ont toutes été relogées à Paris. L'association Freha (France euro habitat), bailleur social et gestionnaire de l'immeuble vétuste construit en 1894, et la société Paris Banlieue Construction, qui y avait effectué des travaux, vont être jugées pour «homicides et blessures involontair

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant