Incendie criminel au siège de Charlie Hebdo

le
1
VIDÉOS - Les locaux parisiens du journal satirique, qui sort aujourd'hui un numéro sur la charia, ont été attaqués au cocktail molotov. Son site Internet a par ailleurs été piraté.

La réponse n'aura pas tardé. Deux jours après l'annonce, par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, de la sortie d'un numéro baptisé «Charia Hebdo», avec «Mahomet rédacteur en chef», le siège du magazine a été détruit par un incendie. Situés dans le 20ème arrondissement de Paris, les locaux ont à première vue été attaqués dans la nuit de mardi à mercredi au cocktail molotov. Aucune victime n'est à déplorer mais «tout ce qui nous sert à faire le journal a cramé», selon Stéphane Charbonnier, alias Charb, dessinateur et directeur de la publication de Charlie Hebdo. Le site internet du journal a par ailleurs été piraté, affichant en lieu et place de sa page d'accueil une image de la grande mosquée de La Mecque, accompagnée de la phrase «No god but Allah» («Pas d'autre Dieu qu'Allah»). Avant cela, un message en anglais et en turc, intitulé «Pour l'Islam», dénonçait l'utilisation de l'image du prophète, que la religion musulmane proscrit.

Capture d'écran du site Internet du journal mercredi matin.
C...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zackot le mercredi 2 nov 2011 à 09:35

    "Ils" font la loi chez nous (une preuve de plus). Je ne suis pas surpris.