Incapable de survivre seul, Alcatel-Lucent se résout à être absorbé par Nokia

le
0
Incapable de survivre seul, Alcatel-Lucent se résout à être absorbé par Nokia
Incapable de survivre seul, Alcatel-Lucent se résout à être absorbé par Nokia

Incapable de survivre seul face au géant chinois Huawei et au suédois Ericsson, l'équipementier en télécommunications franco-américain Alcatel s'est résolu à être absorbé par le finlandais Nokia, une décision qui marque la fin d'une histoire vieille de plus d'un siècle."Au moment où le monde est en train de basculer dans le numérique, la constitution d'un véritable champion européen, comme il en existe aux Etats-Unis ou en Chine, était devenue une nécessité", a plaidé mercredi le directeur général d'Alcatel-Lucent, Michel Combes, lors d'un point-presse de présentation de l'accord.En fait de "fusion" ou de "rapprochement", termes utilisés en public par les dirigeants des deux groupes, il s'agit bien d'un rachat en bonne et due forme, conclusion de discussions entamées il y a près de deux ans mais qui se sont accélérées depuis janvier.Via une offre qui valorise Alcatel-Lucent à 15,6 milliards d'euros, Nokia détiendra en effet 66,5% du capital de la nouvelle entité qui doit être formée avec l?équipementier franco-américain au premier semestre 2016.Avant d'officialiser son intérêt, le groupe finlandais, qui avait récupéré 5,4 milliards d'euros en acceptant de vendre son activité de téléphonie mobile à Microsoft en septembre 2013, attendait de voir les premiers résultats du plan stratégique Shift, lancé par Michel Combes en juin 2013.M. Combes "a eu le mérite de rendre la mariée plus belle en réduisant les très fortes pertes récurrentes nées de l'échec de la fusion entre Alcatel et Lucent en 2006", souligne un analyste.Dans le cadre du plan Shift avaient aussi été planifiées 10.000 suppressions de postes sur 2013-2015, dont 600 en France. Il compte aujourd'hui 53.000 salariés dans le monde, dont 8.000 en France.Le nouveau géant des télécommunications aura donc pour seule bannière Nokia Corporation, il sera basé en Finlande et dirigé par les actuels patrons de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant