Inauguration officielle de la mine d'or de Tongon en Côte d'Ivoire

le
0
(Commodesk) La mine d'or de Tongon a officiellement été inaugurée lundi par la multinationale Randgold Resources, dans le nord de la Côte d'Ivoire (à 70km de Khorogo), un an tout juste après avoir coulé sa première barre d'or. Entretemps, le pays a connu plusieurs mois de chaos politique et d'affrontements depuis l'élection de fin octobre 2010. Le nouveau président Alassane Ouattara n'a donc pas hésité à faire le déplacement. Trois mois après ses débuts, l'exploitation était déjà rentable. Pour sa première année, elle affiche une production de 250.000 onces d'or. "Nous avons nourri ce projet pendant 13 ans", confiants dans "le grand potentiel de ce pays" et de ses habitants, a expliqué Philippe Liétard, président du groupe, constitué majoritairement de capitaux américains. C'est d'ailleurs "ce qui nous a poussés à y investir quelque 400 millions de dollars". Le site est ainsi devenu "la plus grande mine d'or de Côte d'Ivoire". L'objectif est d'atteindre 300.000 tonnes de minerai par mois. Et "ce n'est qu'un début" pour Randgold en Côte d'Ivoire, a ajouté Mark Bristow, directeur général, qui précise avoir des permis d'exploration pour encore 7.000 autres km2. Sa société, à l'origine sud-africaine, est aussi très présente en Afrique de l'Ouest, au Burkina Faso, en République démocratique du Congo, au Mali et au Sénégal. Randgold, qui avait annoncé en 2008 quelque 2,44 millions d'onces de réserves probables sur Tongon, détient 81% de l'exploitation, le gouvernement ivoirien 10%, conformément au code minier.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant