In the mood of SERGEI GRINKO : ?Ma collection est en lien avec 'Solaris'?

le
0
Sergei Grinko présentera sa collection printemps/été 2013 le 25 septembre à Milan. Courtesy of Sergei Grinko
Sergei Grinko présentera sa collection printemps/été 2013 le 25 septembre à Milan. Courtesy of Sergei Grinko

(Relaxnews) - A l'occasion des défilés de Milan (19-25 septembre), Relaxnews s'est invité dans l'univers du créateur Sergei Grinko, qui présente sa collection Printemps-Eté 2013 le 25 septembre. L'occasion pour les fashionistas et le grand public de découvrir les coups de coeur, les goûts artistiques et les secrets de création du couturier russe.

Relaxnews : Quelle chanteuse ou actrice célèbre incarne le mieux votre collection Printemps-Eté 2013 ?
Sergei Grinko :
Ni une actrice, ni une chanson, mais un film : Solaris (1972) du réalisateur Andreï Tarkovski. Son idée, selon laquelle la science n'arrive pas à faire face aux formes de vie extra-terrestre parce qu'elles dépassent l'entendement humain, s'applique désormais à l'humanité. Nous avons peur de ce que nous ne comprenons pas, nous perdons ainsi notre capacité d'interaction et de communication. Le meilleur moyen est de recourir à des formes d'expression libre, comme l'art et la mode. J'espère que le public comprendra le message de ma collection printemps-été 2013.

R. : Quel sera l'accessoire mode incontournable de la saison printemps/été 2013 selon vous, et pourquoi ?
S.G. : Je pense que ce sera une paire de chaussures compensées estivales, légères et colorées. Des chaussures tendances mais confortables.

R. : Quelle musique associez-vous à votre dernière collection ? Pourquoi ?
S.G. : In this Shirt de The Irrepressibles. Ce morceau a un message spécifique, que chacun peut découvrir par lui-même. Il est d'humeur romantique mais futuriste. Je trouve que cette humeur permet de mieux comprendre ma collection.

R. : Pouvez-vous citer un lieu inattendu dans lequel vous avez puisé votre inspiration pour la collection printemps/été 2013 ?
S.G. : Le désert mexicain du Chihuahua, où j'ai découvert la fleur de cactus.

R. : Pouvez-vous nous raconter la plus grosse catastrophe à laquelle vous ayez dû faire face en coulisses d'un défilé ?
S.G. : Sans hésiter lorsqu'une grande icône, Benedetta Barzini (mannequin et journaliste), a refusé de porter une paire de chaussures quelques secondes avant mon défilé. Mais la productrice du défilé Angela Marcato et la styliste Alexis Knox ont résolu ce problème en quelques secondes décisives. J'ai vraiment eu chaud. Mais avec ses 40 ans de carrière, Benedetta Barzini a l'expérience de ce qui lui va le mieux... J'ai appris à écouter.

R. : Quel événement personnel a eu le plus fort impact sur votre carrière ?
S.G. : C'est une série d'événements que j'ai vécu pendant que je travaillais avec plusieurs couturiers l'année passée à Londres, Milan, Dubaï... Le plus difficile est de trouver le juste équilibre. Je ne peux pas révéler le secret, mais il faut apprendre à savoir quand s'arrêter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant