IMS : résultats annuels 2009

le
0

Communiqué

Résultats 2009

Une activité marquée par une crise sans précédent

Priorité donnée au désendettement et à la liquidité du Groupe

Adaptation rapide des structures pour aborder au mieux la sortie de crise

Des résultats 2009 marqués par la très forte dégradation de l’activité industrielle en Europe Une forte réactivité du Groupe pour adapter sa structure et renforcer sa solidité financière Une situation en Italie désormais sous contrôleUn endettement net maîtrisé et ramené à 158 millions d’euros

Nanterre, le 18 février 2010 - Le Conseil de Surveillance d’IMS, présidé par Yvon Jacob, a examiné ce jour les comptes consolidés du Groupe.

Commentant les résultats annuels 2009, Jean-Yves Bouffault, Président du Directoire, a déclaré :

« Les résultats 2009 d’IMS reflètent la crise sans précédent qui touche l’ensemble du secteur, mais aussi la capacité d’adaptation du Groupe. En effet, face à une baisse de la demande massive et brutale, IMS a su maîtriser son endettement net et prendre les mesures opérationnelles qui lui permettent aujourd’hui de s’adapter à un environnement difficile tout en maintenant des positions fortes sur l’ensemble de ses marchés. En 2010, la priorité reste le renforcement de la structure financière du groupe, la réduction des coûts et la croissance organique. IMS recentre son organisation autour des grandes familles de clients stratégiques pour gagner encore davantage en proximité. »

(en millions d'euros)

4e trimestre 2008

4e trimestre 2009

Variation

2008

2009

Variation

Volumes distribués (tonnes)

133 862

95 603

-28,6%

660 426

386 771

-41,4%

Chiffre d'affaires

279,7

173,7

-37,9%

1 407,0

727,1

-48,3%

Résultat opérationnel

-3,4

-27,6

ns

60,5

-105,8

ns

Résultat net

-7,5

-20,5

ns

31,4

-86,9

ns

Free cash flow

72,7

71,7

-1,4%

79,9

57,7

-27,8%

Dette nette *

205,4

158,1

-23,0%

* après réintégration du factoring déconsolidé

1 – Faits marquants 2009

Une crise sans précédent

L’année 2009 a été marquée par la forte dégradation de l’activité industrielle en Europe, avec un recul de la production manufacturière dans l’Union Européenne estimé à 15% par rapport à 2008.

Dans ce contexte, IMS enregistre en 2009 un chiffre d’affaires de 727,1 millions d’euros, soit une baisse de 48,3% dont -34,3% d’effet volume et -13,8% d’effet prix. IMS a vu ses volumes distribués reculer de l’ordre de 46% (effets volume) dans les aciers mécaniques et anti-abrasion, et de près de 20% dans les inox, tandis que les prix de vente régressaient dans toutes ses lignes de produits. Dans les inox, le recul des volumes est moins marqué, en raison d’un déstockage quasi ininterrompu depuis le deuxième semestre de 2007.

La perte opérationnelle s’établit à 105,8 millions d’euros en 2009. Elle comprend 45,8 millions d’euros d’éléments exceptionnels et non récurrents, et notamment un effet de désaubaine de 27,4 millions d’euros essentiellement lié à la chute des prix de l’inox et 18,4 millions d’euros de dépréciations et de coûts de restructuration. La perte opérationnelle générée par IMS SpA représente à elle seule 43,7 millions d’euros.

Des mesures d’urgence pour traverser la crise et préserver la structure financière

IMS a mis en œuvre rapidement les mesures opérationnelles annoncées en début d’année afin de réduire son endettement net et de préserver sa liquidité :

- les stocks ont été réduits de 226 000 tonnes au 1er janvier à 146 000 tonnes au 31 décembre 2009, conformément à l’objectif de 150 000 tonnes communiqué pour fin 2009 et malgré la baisse des volumes vendus. Cette réduction a contribué pour 145 millions d’euros aux cash-flows de l’exercice ;

- les structures ont été adaptées à la baisse d’activité et l’objectif de 20 millions d’euros de baisse du point mort pour 2009 a été atteint ;

- le Groupe a effectué un contrôle strict des investissements opérationnels nets, réduits à
2,1 millions d’euros en 2009.

Au total, IMS dégage en 2009 un free cash flow de +57,7 millions d’euros. Cela lui permet de ramener son endettement net à 158 millions d’euros, soit un ratio d’endettement de 64% au 31 décembre 2009, à peine supérieur à celui de 2008 (62%). IMS satisfait ainsi à la limite de dette nette de 180 millions d’euros à fin 2009 fixée par les banques du crédit syndiqué.

La situation italienne sous contrôle

Après avoir fortement contribué à la rentabilité du Groupe en 2007 et en 2008, IMS SpA a représenté plus de 40% de la perte opérationnelle de 2009. La forte croissance des années passées avait conduit la filiale italienne à prendre des engagements d’achats importants en 2008. Par conséquent, alors même qu’elle voyait ses volumes vendus s’effondrer de 60%, IMS SpA a dû écouler des stocks trop élevés, achetés à des prix proches des plus hauts de 2008, constatant ainsi une marge brute négative (-1,3 million d'euros) en 2009.

Un changement de management a été opéré en milieu d’année. Des mesures drastiques ont été mises en œuvre. Les stocks de la filiale ont été réduits de 74 000 tonnes à fin 2008 à 45 000 tonnes fin 2009. Les actions sur les charges ont permis d’économiser 4,6 millions d’euros de frais fixes en 2009 (et
9,1 millions d’euros en rythme annuel à partir de 2010). Ces actions concernent essentiellement le personnel avec des réductions d’effectifs de 37% à fin mars 2010 par rapport à fin 2008, et le réseau de distribution avec la fermeture d’une agence commerciale et de plus de 15 000 m² d’entrepôts en deux ans. Enfin, le contrôle des dépenses a été renforcé tandis qu’une entité logistique responsable des approvisionnements a été créée. IMS SpA entame ainsi l’année 2010 sur des bases assainies et adaptées à la conjoncture.

2 – Perspectives

Les mesures de redressement prises en 2009 permettront un retour à l’équilibre opérationnel en cours d’année 2010.

Avec un résultat opérationnel attendu positif à partir du 3e trimestre 2010 et à l’équilibre sur l’année, et grâce à la maîtrise de son besoin en fonds de roulement, IMS se fixe comme objectif de terminer l’année 2010 avec une dette inférieure à 150 millions d’euros. Les covenants à fin juin 2010 devront être réaménagés.


IMS est un leader européen de la distribution d’aciers spéciaux destinés aux marchés de l’anti-abrasion, des inox et de la mécanique. Fort de près de 2 000 salariés dans 17 pays d’Europe, IMS a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 727 millions d’euros.

Coté sur Euronext Paris - compartiment B de NYSE Euronext, membre des indices SBF 250 et Small 90
ISIN : FR0000033904 - Reuters : ITMT.PA - Bloomberg : IMS FP

www.ims-group.com

19 février 2010 : Réunion des analystes financiers

IMS

Philippe Brun / Anne-Sophie Guyot

Tél. : +33 1 41 92 04 23

contact@ims-group.com

Euro RSCG – Relations presse

Benjamin Perret / Tél. : +33 1 58 47 95 39

My-Lan Poulain / Tél. :+ 33 1 58 47 96 36

Benjamin.Perret@eurorscg.fr

Mylan.Poulain@eurorscg.fr

NewCap. – Relations Investisseurs Axelle Vuillermet / Emmanuel Huynh

Tél. : +33 1 44 71 94 94

ims@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant