Votre partenaire pour investir
Le Parisien le 06/05/2013 à 00:32

Belgique un mort et 49 blessés dans l'accident d'un train chargé de cyanure


Une personne, selon un dernier bilan, a trouvé la mort et quarante-neuf ont été blessées samedi dans l'accident d'un train transportant des produits chimiques, dont du cyanure, près du port maritime de Gand, en Belgique, a annoncé le gouverneur de Flandres orientales, Jan Briers. Il avait fait état de deux morts et de quatorze blessés, en début d'après-midi.

Les quarante-neuf blessés ont été hospitalisés, victimes d'émanations toxiques. Une enquête est en cours pour déterminer les causes du décès de la cinquantième victime. Le déraillement du convoi et son incendie avait contraint les autorités à faire évacuer près de 300 personnes samedi matin.

L'accident s'est produit vers 2 heures du matin entre les localités de Schellebelle et Wetteren. Le train venait des Pays-Bas et se rendait à Gent-Zeehaven, le port maritime de Gand. Le trafic ferroviaire a été interrompu entre Schellebelle et Wetteren. A Wetteren il le restera pour les deux prochains jours au moins. Un service de bus de remplacement a été mis en place.

Six des treize wagons ont déraillé. L'accident s'est produit après le passage d'une voie à une autre, avant une zone de travaux, selon RTL.be. Le feu a provoqué des explosions dans les wagons. Les médias belges précisent que des émanations de différents produits toxiques sont en cours, notamment du cyanure. Mais les autorités précisent qu'il n'y a pas de risque pour la population.

Les pompiers ont décidé de laisser brûler les wagons de manière contrôlée, car l'eau pourrait provoquer un dégagement de vapeurs toxiques. Des kits anti-cyanures, une substance cancérigène si elle passe dans le sang, ont toutefois été prévus, si jamais des gens venaient à être intoxiqués. Les riverains sont invités à rester chez eux, portes et fenêtres fermées.

VIDEO. Incendie en Belgique après le déraillement d'un train

VIDEO. D'autres images de l'incendie

Agrandir le plan

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


 

Copyright © 2014


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant