Votre partenaire pour investir
Le Point le 30/11/2013 à 18:55

Incroyable succès pour le "médicament spirituel" du pape


Quand le pape s'improvise pharmacien, les ventes atteignent des sommets. Le médicament "Misericordina", conseillé à la fin de son angélus le 17 novembre dernier, connaît un succès retentissant. Les petites boîtes qui "font du bien au coeur" et qui contiennent en fait un chapelet et un mode d'emploi traduit en italien, polonais, espagnol et anglais s'arrachent au prix de trois euros dans la sacristie d'une église proche du Vatican transformée en petite échoppe. Une bonne nouvelle pour l'Aumônerie apostolique dirigée par monseigneur Konrad Krajewski, l'aumônier polonais du pape François, qui reçoit la totalité des bénéfices des ventes du Misericordina.L'agence I. Media, spécialisée sur le Vatican, assure que le téléphone du "Sanctuaire de la divine miséricorde", seul endroit à commercialiser les "59 granules pour le coeur", "ne cesse de sonner". À tel point que le médicament, qui "peut se prendre autant de fois que l'âme en a besoin" selon le souverain pontife, est en rupture de stock. Pour faire face à la demande grandissante, le magasin a commandé 10 000 nouvelles boîtes et inscrit à présent les clients sur une liste d'attente.La contrefaçon s'organise. Des copies du "médicament spirituel" loué par le pape François se retrouvent désormais dans les rayons des marchands de souvenirs qui jouxtent le Vatican. Le médicament produit par l'entreprise Fars, qui se concentre dans le commerce des articles religieux, ne s'appelle plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

 

Copyright © 2014


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    Quel scoop, 80% des consultations sont psychosomatiques au dire des médecins généralistes, C'est un peu triste d'exploiter la crédulité par un organisme qui se devrait irréprochable. Encore un effort et l'on retrouvera les indulgences qui ont crées le protestantisme. On est vraiment loin de l'intelligence du pape précédent.