Votre partenaire pour investir
Reuters le 30/10/2012 à 13:24

Le pompage a commencé sur le Napoléon Bonaparte


MARSEILLE (Reuters) - Les opérations de pompage ont débuté mardi sur le ferry de la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) qui a rompu ses amarres dans la nuit de samedi à dimanche sous la pression du vent, a-t-on mardi appris auprès de la compagnie maritime.

Il s'agit d'évacuer les milliers de mètres cube d'eau qui se sont engouffrés dans les cales du Napoléon Bonaparte.

"Il faudra plus de 24 heures pour évacuer cette masse d'eau considérable", a affirmé à Reuters une porte-parole de la SNCM.

Le navire sera ensuite mis en cale sèche et une première estimation des dégâts sera réalisée.

Tout risque de marée noire a été écarté et les marins-pompiers de Marseille ont levé leur dispositif de surveillance.

Le navire devait reprendre du service sur la desserte de la Corse pendant les vacances de Noël puis assurer quelques traversées durant celles de février. Il devait ensuite desservir régulièrement les ports d'Ajaccio et de Bastia au printemps.

"La seule certitude, c'est qu'il ne sera pas opérationnel pour Noël, mais la compagnie assurera l'offre de service public à laquelle est astreinte. Il n'y aura pas de rupture dans les dessertes", a-t-on précisé de même source.

Bateau amiral de la SNCM, le Napoléon Bonaparte a rompu toutes ses amarres sous la violence du vent qui a balayé le sud de la France durant le dernier week-end.

L'équipage, qui avait été renforcé en prévision de la mauvaise météo, n'a pu empêcher le bateau de heurter le quai, ouvrant une brèche qui a provoqué l'inondation de plusieurs compartiments étanches.

Le Napoléon Bonaparte, qui peut transporter plus de 2.500 passagers et 700 véhicules, a été construit par les Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire pour une mise en service en 1996.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

 

© 2013 Thomson Reuters. All rights reserved.
Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant