Impôts sur le revenu : l'Elysée envisage un geste envers les ménages

le
24
Impôts sur le revenu : l'Elysée envisage un geste envers les ménages
Impôts sur le revenu : l'Elysée envisage un geste envers les ménages

Desserrer l'étau pour les entreprises et les ménages. Dans la foulée des voeux de François Hollande aux forces économiques, largement consacrés au fameux pacte de responsabilité, qui prévoit une baisses de charges pour les entreprises, l'Elysée a annoncé ce mardi une nouvelle baisse des prélèvements obligatoires pour les entreprises mais aussi pour les ménages, dès 2015. 

Un geste supplémentaire pour les entreprises ?

La baisse des prélèvements sur les entreprises pourra se traduire par des réductions de cotisations ou de fiscalité. Pour les ménages, «on va essayer de se mettre en capacité dès 2015 de pouvoir avoir une première baisse d'impôts», a précisé l'Elysée mardi. En 2015, «si on fait un petit geste pour les entreprises, on fera vraisemblablement un petit geste pour les ménages», a-t-on ajouté, sans préciser si le «petit geste» pour les entreprises tenait compte de l'annonce d'une baisse de cotisations patronales familiales de 30 milliards d'euros d'ici 2017.

Cette baisse des prélèvements pour les entreprises passera par l'impôt ou un allègement des cotisations, «ce n'est pas tranché», a ajouté l'Elysée, donnant le sentiment qu'il s'agirait d'un allègement supplémentaire, soit via une nouvelle baisse de cotisations, soit par une baisse de l'impôt sur les sociétés.

Un allègement de la fiscalité pour les ménages

Le «geste» pour les ménages, s'il concerne les impôts à payer en 2015, portera sur les revenus perçus en 2014.

Lors de la présentation de ses voeux aux acteurs économiques, un peu plus tôt, le président François Hollande avait confirmé que cette baisse du coût du travail ne serait pas financée par un transfert de charges vers les ménages. Une trajectoire «sera fixée pour l'évolution des prélèvements, aussi bien pour les entreprises que pour les ménages, jusqu'en 2017, avec la perspective d'une harmonisation avec nos plus grands voisins européens à l'horizon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • coco123 le mardi 4 fév 2014 à 10:31

    plus on nous impose....moins on consomme ...donc demain sera pire ...plus jamais la gauche avec un sans famille ...

  • JERIKAE2 le lundi 3 fév 2014 à 19:42

    du bla bla politiciens

  • mlcbnb le lundi 27 jan 2014 à 08:38

    baisse des impôts. Impossible, sauf si l'état peut imprimer de la monnaie papier. A une époque on appelait cela des indulgences, maintenant on appelera cela des bons à impôts.

  • M1945416 le mercredi 22 jan 2014 à 11:17

    nos politiques sont issus du public, bref de fonctionnaires , qui n'ont aucune notion de gestion d'entreprises, de réalité économiques, bref c'est comme si on demandait au curé de gérer le planning familiale

  • M1945416 le mercredi 22 jan 2014 à 09:37

    oui j'ai vu une émission sur l'immobilier, d'un côté des gens qui bossent font un crédit sur 20 ans pour se payer un bien , d'un autre des mères célibataires, minimum 3 gamins,qui demandent des logements , touchent le rsa plus allocs pour les gamins, vont aux resto du coeur ext, et ben quand on fait le compte, elles s'en sortent bien mieux que ceux qui bossent ... bravao a l'assistanat qui nous bouffent les comptent

  • miez1804 le mercredi 22 jan 2014 à 09:33

    Que du blabla, sans reforme structurelles on ne pourra pas reduire le taux d'imposition,encore de la poudre aux yeux de la part de notre bon Dagobert. Bouffon.s

  • M1945416 le mercredi 22 jan 2014 à 09:30

    moi aussi j'ai écris pour la taxe habitation -foncière, je pense que si les gens commence à râler auprès des représentants, ils vont bien être obliger de le prendre en compte. ras le bol de payer surtout quand je voit de leonarda , qui bossent pas font 5 gamins loger nourris soigné , et que c'est moi (entre autres) qui paye

  • heimdal le mercredi 22 jan 2014 à 09:26

    Rappel :ça augmente encore mécaniquement en 2014 à cause du gel des barêmes /inflation .Le salarié morfle à plein tandis que l'assisté voit son pouvoir d'achat augmenter :c'est le socialisme :partager la misère .

  • l.badet- le mercredi 22 jan 2014 à 09:01

    Demain on rase gratis.

  • jbellet le mercredi 22 jan 2014 à 07:46

    pipot hollande est un joueur de flute le pire est que sa base le croit encore, comment peut il baisser les impots alors que la croissance est proche de zero et que nous ne cessons de nous endetter ?