Impôts prélevés à la source : Bercy prêt à rayer 2017 de la carte fiscale

le , mis à jour à 11:14
32
Impôts prélevés à la source : Bercy prêt à rayer 2017 de la carte fiscale
Impôts prélevés à la source : Bercy prêt à rayer 2017 de la carte fiscale

Les phobiques administratifs qui l'attendaient depuis plus de quarante ans peuvent se réjouir : le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, c'est pour 2018 ! Ce matin, en Conseil des ministres, Michel Sapin, le ministre des Finances, et Christian Eckert, son secrétaire d'Etat du Budget, donneront le top départ de cette réforme, serpent de mer depuis des décennies.

Beaucoup reste à faire. Le projet de loi de finances (PLF) pour 2016, qui sera présenté à la rentrée, viendra préciser le détail de cette révolution fiscale. Il prévoit la remise d'un livre blanc aux parlementaires. Double objectif : tordre le cou aux idées reçues (il y aura quand même une déclaration à faire) ; et mettre à niveau l'informatique de Bercy pour éviter les couacs.

VIDEO. Impôts prélevés à la source : les trois points à retenir

Pas de hausse cachée, promet Bercy

Les contribuables ont-ils du souci à se faire ? « Nous ne changeons pas le mode de calcul, mais la méthode de recouvrement. Il n'y aura pas de hausse d'impôt cachée », insiste-t-on au cabinet Sapin.

Pour faciliter la transition, Bercy souhaite dès 2016 « encourager la télédéclaration (38 % des déclarants en 2015) et la mensualisation ».

Reste une question centrale. En 2017, les contribuables verseront au fisc leurs impôts sur les revenus 2016. Mais, qu'en sera-t-il en 2018, si les Français sont prélevés directement sur les revenus de cette année-là, des revenus 2017 ? En fait, ils pourraient tout simplement... disparaître des écrans radar de Bercy. Officiellement, rien n'est tranché, mais cette piste tient la corde -- l'expression « année blanche » a même déjà été forgée. En clair ? Les contribuables seraient exemptés en 2018 de payer l'impôt sur les revenus perçus en 2017, pour leur éviter la « double peine » fiscale : de fait, en 2018, ils paieront déjà leur impôt sous forme de prélèvement à la source sur les revenus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7217633 le mercredi 17 juin 2015 à 12:15

    Quand dégraisse ton le mammouth?

  • jfvl le mercredi 17 juin 2015 à 12:08

    Ou comment laisser les em..... aux successeurs...

  • frk987 le mercredi 17 juin 2015 à 12:00

    Démagogie socialo habituelle, peau de banane à la droite......la France n'a pas les moyens de faire un cadeau fiscal. Avant de regarder le TCT pensez un peu au moyen terme......c'est à dire la faillite de l'Etat.

  • frk987 le mercredi 17 juin 2015 à 11:58

    Il pourra moduler vos augmentations et surtout vous mettre en tête e liste de la prochaine charrette de licenciements, pensez-y salariés....qui allaient VOLONTAIREMENT dévoiler votre vie privée.

  • M7217633 le mercredi 17 juin 2015 à 11:52

    Avec un prélèvement à la source l'employeur connait votre niveau d'imposition et pourra moduler vos augmentations...

  • loco93 le mercredi 17 juin 2015 à 11:48

    Et j'ai pas forcément envie de dévoiler à mon employeur que je gère un gros porte feuille d'action et un parc immobilier! officiellement je ne suis qu'un simple et modeste employé modèle! J'aimerais aussi pouvoir continuer à placer la part que je dois aux impôts avant de la payer plutôt que de me faire racketter directement à la source!

  • M7217633 le mercredi 17 juin 2015 à 11:46

    Avec des revenus on peut ne pas avoir à payer d'impôts grâce aux nombreuses niches fiscales... qu'en sera t il avec le prélèvement à la source?

  • loco93 le mercredi 17 juin 2015 à 11:45

    Il est déjà en campagne électorale le malin!

  • M7217633 le mercredi 17 juin 2015 à 11:45

    Quelle est la base de calcul des impôts? Seuls revenus ou revenus+produits de défiscalisation?

  • frk987 le mercredi 17 juin 2015 à 09:36

    et suite encore : il me reste un costard et une cravate pour aller aux rendez-vous financiers....Par contre jetez un zyeu sur un parking de HLM, il y a plus de BMW que de Twingo.