Impôts : plus de contribuables en 2012

le
3
Entre 100.000 et 200.000 foyers fiscaux qui, jusque là n'étaient pas imposables le seront à compter du mois de septembre. D'autres vont franchir une tranche et être taxés davantage.

La mauvaise surprise pourrait concerner 100.000 à 200.000 foyers. Selon Le Parisien-Aujourd'hui en France , des ménages non imposables jusqu'à présent risquent notamment de devoir payer l'impôt sur le revenu cette année. Le responsable est le deuxième plan de rigueur annoncé par le gouvernement au mois de novembre dernier et qui a gelé le barème de l'impôt.

Auparavant, les tranches d'imposition qui servent d'assiette à la taxation, étaient revues chaque année pour tenir compte de l'inflation qui augmente le coût de la vie. En figeant pour deux ans au moins les tranches d'imposition, toutes les personnes dont les revenus ont augmenté en 2011 risquent potentiellement de subir les conséquences de la réforme s'ils se retrouvent avec des revenus imposables supérieurs à 5963 euros, le seuil de la première tranche à 5,5 %. Pour le gouvernement, les sommes que ces foyers devront acquitter seront relativement faibles car le fisc ne réclame pas le paiement de l'impôt quand celui-ci est inférieur à 61 euros. Le Parisien-Aujourd'hui en France souligne néanmoins que cette soudaine imposition pourrait avoir des conséquences plus graves pour les ménages car beaucoup d'aides comme celles accordées pour la cantine scolaires et les transports sont liées à l'absence d'imposition. Des familles pourraient donc perdre ces avantages.

Changement de tranche

Autre effet mécanique du gel du barème, d'autres ménages déjà imposés pourraient, eux, franchir le seuil de la tranche supérieure d'imposition et donc devoir payer davantage. Ce surplus d'impôts n'est pas encore visible sur les avis que les contribuables ont reçu en ce début d'année pour payer le premier tiers. La mauvaise surprise viendra en septembre, lors du paiement du reliquat. Selon les calculs du syndicat national unifié des impôts (Snui) cités par le quotidien, les hausses s'étaleront de 1,17 % pour un couple aisé sans enfant à 12,57 % pour un célibataire. Le gouvernement attend en tout cas 1,7 milliard d'euros supplémentaires de rentrées fiscales pour 2012 et le double pour 2013.

Enfin, le plus riches seront également touchés, car le barème de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a aussi été figé. Le gouvernement table sur 44 millions d'euros d'ISF supplémentaire en 2012 et 88 millions d'euros de plus en 2013.

* La situation normale après indexation tient compte d'un taux d'inflation évalué à 2,1% en 2011.
* La situation normale après indexation tient compte d'un taux d'inflation évalué à 2,1% en 2011.

LIRE AUSSI:

Paris officialise sa taxe financière, a minima

» De nouveaux moyens contre les grands fraudeurs

» Les vrais perdants du projet Hollande

» Tous les épargnants ou presque davantage taxés

» Une taxe sur les transactions financières dès le 1er août

» Comment évaluer un bien immobilier sans risque fiscal

» L'ISF aurait rapporté 4,3 milliards d'euros en 2011

» TVA sociale: un coup de pouce envisagé pour les bas salaires

» "L'imposition des patrimoines est plus forte depuis le 1er janvier"

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patgary le lundi 6 fév 2012 à 19:03

    SARKOTAXES ==> TRES BON!

  • lgali le lundi 6 fév 2012 à 15:59

    Quand va-t-on couper les dépenses de l'Etat ?Comme le travail ne paie plus, on compense par la fourniture de services étatiques gratuits:école gratuite, logement aidé, métro gratuit, bientôt la soupe gratuite pour tous... le salaire ne sera plus qu'un pourboire dans un pays ou le ticket de rationnement aura remplacé le billet euro!Merci peuple imbécile!

  • patr.fav le lundi 6 fév 2012 à 15:55

    a la révolution de 1789 on aurai du couper la tête à toute cette bourgeoisie. parce que il reste 577 a l'assemblée, au sénat et j'en passe d'autre!!!!!!!!!!