Impôts-Perquisitions dans des locaux de Gucci en Italie-sources

le
0
    MILAN, 3 décembre (Reuters) - La police italienne a effectué 
des perquisitions dans les locaux de Gucci, marque de luxe du 
groupe français Kering  PRTP.PA , dans le cadre d'une enquête du 
parquet de Milan pour des soupçons d'évasion fiscale, a-t-on 
appris d'une source haut placée ayant une connaissance directe 
du dossier. 
    Gucci confirme qu'elle coopère pleinement avec les autorités 
compétentes et elle est certaine de l'exactitude et de la 
transparence de ses opérations, écrit la marque dans un 
communiqué envoyé par courriel en réaction à un article publié 
samedi par La Stampa évoquant ces perquisitions et ces soupçons 
d'évasion fiscale. 
    Contactée par Reuters, une porte-parole de Kering a dit 
n'avoir rien à ajouter. 
    La source de Reuters a déclaré que les perquisitions avaient 
eu lieu dans le courant de la semaine au siège de la marque à 
Florence et dans ses bureaux à Milan. 
    Le parquet de Milan soupçonne Gucci d'avoir payé des impôts 
sur ses bénéfices en Italie dans un autre pays au régime fiscal 
plus favorable, a dit la source sans plus détails. 
    Gucci est devenu la principale source de profits de Kering 
et elle a vu ses ventes bondir de 49,4% au troisième trimestre, 
après une envolée de 43,4% au premier semestre.   
 
 (Emilio Parodi, avec Giulia Segreti; Bertrand Boucey pour le 
service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant