Impôts : les villes du Grand Paris furieuses contre Bercy

le , mis à jour à 09:25
9
Impôts : les villes du Grand Paris furieuses contre Bercy
Impôts : les villes du Grand Paris furieuses contre Bercy

Les taxes foncières qui arrivent dans les boîtes aux lettres risquent de mettre de méchante humeur certains propriétaires en Ile-de-France. Elles font déjà hurler les maires des communes du Grand Paris.

 

Objet de leur colère ? Même s'ils se sont escrimés à ne pas augmenter les impôts locaux en 2016, leurs contribuables vont voir sur leur feuille d'impôt le taux d'imposition décidé par la commune grimper automatiquement de 1,5 point. Pas d'inquiétude car, au final, l'opération est blanche pour les contribuables concernés. En effet, c'est juste un système de vases communicants : la hausse de 1,5 point compense une diminution équivalente du taux de l'intercommunalité décidée par les communautés d'agglomération.

 

 

 

 

 

 

 

Un micmac qui devrait se reproduire avec la taxe d'habitation

 

Mais la subtilité risque d'échapper à bon nombre de propriétaires, s'ils s'en tiennent à la première colonne de leur taxe foncière — celle qui concerne la commune — et à l'évolution en pourcentage de l'impôt quelle fait apparaître. D'autant que la précision apportée par Bercy, dans une note succincte en bas de page, est au mieux incomplète... au pire « incompréhensible », soupire un élu. L'explication du micmac ? La mise en place de la Métropole du Grand Paris (Paris et 130 communes, c'est-à-dire 7 millions d'habitants) a substitué douze territoires aux anciennes communautés d'agglomération. Comme la loi ne permet pas encore à ces territoires de prélever l'impôt, les communes perçoivent les sommes en leur nom et les reversent. Un jeu de tuyauterie fiscale que Bercy n'a (presque) pas détaillé dans les taxes foncières adressées aux contribuables. Et ce malgré les mises en garde de certains élus.

Contactée, l'administration fiscale rejette les critiques. « L'avis d'imposition est un document très normé, ce n'est pas un document de mairie, insiste-t-on à la Direction ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M169421 il y a 3 mois

    A se demander si l'accès à la propriété aujourd'hui, en france a un intérêt? Tu te saignes pour payer des intérêts à l'état car tu contractes un prêt, et on vient te taxer en plus de la taxe d'habitation.Au secours!

  • pelochon il y a 3 mois

    j'en viens à souhaiter que marine passe au premier tour avec 51% tiens tellement ça me dégoûte tout ça

  • pelochon il y a 3 mois

    une imposition c'est quand on a quelque chose en retour, là c'est du vol, du racket à l'état pur car on voit bien que tout se délite alors qu'on paie de plus en plus pour des incapables, des tricheurs et autres profiteurs sans aucune vision d'avenir pour la france, excepté celle de faire rentrer des migrants, des travailleurs détachés, de générer des déficits colossaux et le chômage de masse... sans oublier les guerres et le terrorisme qui en découle.

  • mlemonn4 il y a 3 mois

    Il va etre grand temps de passer un grand coup de balai dans cette petite monarchie technocratique car les français ne rigolent plus du tout avec cette petite bande de spoliateurs privilégiés! surtout s'ils veulent toujours que rien ne change (la soupe est tellement bonne pour eux!) en continuant à détourner le jeu démocratique par des lois qu'ils se sont votées pour les protéger et consevrer leurs privilèges, alors nous leur ferons bientôt comprendre. Ils vont très bientôt aller danser !

  • SuRaCtA il y a 3 mois

    La France à la triste record mondial d'être le pays ayant la plus forte fiscalité locale, la mise en place des métropoles s'ajoutant aux communes, commnauté de communes, canton, département, régions, état et Europe n'a aucune sens, 4 échellons seraient bien suffisant...

  • bpasseri il y a 3 mois

    les politiques ne paient aucun impôt ni foncier ni taxe d'habitation, en fait ils faut tous s'inscrire au PS et faire des discours et on paie plus rien

  • M8252219 il y a 3 mois

    Suppression de moitié du nombre des parlementaires,réduction de moitié du nombre des élus régionaux, suppression du sénat, L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT ! égalité des citoyens : suppression des régimes et statuts spéciaux, diminution de 1 million du nombre des fonctionnaires administratifs, 3 jours de carence en arrêt maladie pour tous ; retraite à 65 ans avec le même calcul pour tous . Faire la TVA sociale tous en bénéficient tous doivent participer à son financement.

  • jackie il y a 3 mois

    il faut vraiment que cela craque, il y en a marre de payer comme ca, , une vrai Révo......

  • smangin il y a 3 mois

    1.5 point seulement ? Chez moi c'est entre 10% et 20% tous les 2 ans. Scandaleux qu'aucune limite de hausse ne soit fixée aux communes !