Impôts : les familles encore sévèrement touchées en 2014

le
0
INFOGRAPHIE - Plusieurs mesures, comme la baisse du plafond du quotient familial ou la hausse de la TVA, viendront amputer le revenu disponible des ménages. Et donc leur pouvoir d'achat.

«J'assume d'avoir été obligé d'augmenter les impôts», a plaidé mardi Jean-Marc Ayrault, à la veille de la présentation du budget 2014, afin de financer ses «priorités». Visiblement, les familles n'en font pas partie. Après un budget 2013 déjà sévère pour les ménages, le projet de loi de finances 2014 va à nouveau les toucher de plein fouet.

La baisse du plafond du quotient familial, c'est-à-dire la somme maximale qu'un foyer peut déduire de ses impôts par demi-part, est l'une des décisions les plus symboliques. Déjà réduit dans le budget 2013 (de 2336 à 2000 euros), il va encore être abaissé, à 1500 euros. Soit une chute de 36 % en deux ans! L'exécutif en attend une économie de 1 milliard par an. Selon Bercy, 1,3 million de ménages seront concernés, soit 12 % des famil...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant