Impôts : la CFDT désapprouve les dernières mesures

le
20

La suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu est ouvertement critiquée par la CFDT.
La suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu est ouvertement critiquée par la CFDT.

Avec le nouveau barème de l'impôt sur le revenu (IR), la CFDT affirme que « le gouvernement envoie un mauvais signal aux Français ». L'exonération de 3 millions de foyers supplémentaires en France et l'allègement de la fiscalité de 6 autres millions est durement critiquée.

La CFDT ne fait pas de demi-mesure. Pour elle, l'allègement fiscal des foyers les plus modestes n'est pas une bonne solution. L'organisation syndicale considère que la suppression de la première tranche de l'IR, malgré sa popularité, aurait de nombreux défauts.

Le contribuable scindé en deux

Jocelyne Cabanal, secrétaire nationale du syndicat, affirme ainsi : « En réduisant le nombre de ceux qui paient l'impôt sur le revenu, on accentue encore l'idée reçue selon laquelle une moitié des ménages financerait les dépenses publiques dont profiterait l'autre moitié ». En effet, si certains contribuables ont constaté une diminution de leur fiscalité, d'autres déjà davantage soumis à l'IR ont vu leur feuille d'imposition s'allonger.

Réformer l'IR et baisser la TVA

Le syndicat, qui se montre très insatisfait de cette nouvelle mesure, préconise plutôt une refonte du barème de l'IR. L'idée : créer un impôt progressif dont le niveau, fixé par une équation simple, augmenterait mathématiquement en fonction des revenus déclarés. L'objectif : éliminer les effets de pallier et lisser le niveau d'impôts à payer selon les foyers de manière à éliminer certaines inégalités.

Autre solution alternative proposée par la CFDT : plutôt que d'utiliser le levier de l'IR, le gouvernement devrait envisager une diminution des impôts indirects, sous-entendu la TVA, réputée pour être davantage ressentie par les foyers aux revenus les plus modestes. Le taux de base de la TVA a été augmenté en début d'année, passant de 19,6% à 20%, une autre mesure mal reçue par le syndicat.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3296765 le lundi 24 nov 2014 à 12:31

    Passeé sous silence et voté vendredi dernier: augmentation de 17 % des cotisations de retraite concernant le régime de base des professions libérales et artisans.POurquoi devrais je continuer a prendre des risques en France ?

  • M1945416 le mercredi 24 sept 2014 à 13:35

    ok avec miemonn4, surtout qu'avec l'informatique , on a plus de raison d'avoir autant d'élus pour soit disant nous représenter , le pb c'est que nos politiques vont pas réduire leurs nombres , ils préfère nous augmenter les cotisations et impôts et années de travail ext

  • M4358281 le mercredi 24 sept 2014 à 10:45

    tout le monde doit payer

  • mlemonn4 le mercredi 24 sept 2014 à 10:35

    Pour réformer la fiscalité française, il faut d'abord balayer et réduire cette caste d'élus politiques carriéristes issus de la fonction publique qui ne protègent que leurs intérêts sur le dos du privé. Ils ne savent que dépenser et adresser leurs factures à la collectivité; le détournemnt du bien public organisé par excellence, dont certains s'enrichissent; je ne crois absolument pas à l'intérêt général du politique; la faillitte du pays atteste de leur piteux résultats de gestion sur 40ans!

  • M1945416 le mercredi 24 sept 2014 à 09:03

    il n'y a que " égalité" dans notre devise ... ras le bol (surtout que je viens d'avoir la taxe foncière - habitation)

  • b.renie le mercredi 24 sept 2014 à 07:30

    Pour réformer le système fiscal français il faut d'abord baisser la dépense publique de 57 % du PIB à 40% par rapport au niveau 2012 du PIB Après on pourra construire un système plus adapté à la vie moderne. Exonérer de l'impôt sur le revenu des citoyens c'est en faire des sous-citoyens.

  • ssierge le mardi 23 sept 2014 à 20:38

    Les foyers les plus modestes, comme ils disent, ont une part plus importante de leurs revenus soumis à la TVA à 5,5%. Donc dans l'absolu la TVA est plus ressentie par les ménages qui dépensent des économies que par les ménages qu n'en font pas.

  • ssierge le mardi 23 sept 2014 à 20:36

    Le passage de la TVA normale de 19.6 à 20% a été complètement transparent. Un taux normal à 25% et un taux réduit/intermédiaire à 5% maximum me semblent une bonne base de discussion.

  • ssierge le mardi 23 sept 2014 à 20:32

    Je suis profondément choqué que, à l'heure où on traque les gaspillages et où les dilapidations sociales sont dénoncées tous les jours, il y ait encore de plus en plus de gens qui touchent des revenus quels qu'ils soient et qui se soustraient à l'impôt sur le revenu. Il faut sortir ces gens de l'assistanat !

  • nanard83 le mardi 23 sept 2014 à 18:58

    D'accord pour un impôt payé par tous pour tous les revenus quels qu'ils soient !Cette modification est uniquement électorale