Impôts : Hollande promet de nouvelles baisses «si la croissance s'amplifie»

le
7
Impôts : Hollande promet de nouvelles baisses «si la croissance s'amplifie»
Impôts : Hollande promet de nouvelles baisses «si la croissance s'amplifie»

François Hollande a promis de nouvelles baisses d'impôts aux Français «si la croissance s'amplifie en 2016», dans une interview aux quotidiens régionaux du groupe Ebra à paraître ce jeudi («Le Progrès», «L'Est républicain», «Le Dauphiné libéré»...). Si tel est le cas, «nous poursuivrons ce mouvement (de baisse de la fiscalité) car les Français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus», a déclaré le chef de l'Etat à la veille d'une visite en Isère et en Savoie.

Ces baisses d'impôts pourraient ainsi intervenir aux abords de l'élection présidentielle de 2017, susceptible de voir François Hollande se représenter. «Je mesure les efforts qui ont été demandés aux Français en 2012 et 2013», souligne-t-il encore, rappelant qu'«une première baisse de la fiscalité en 2014 (...) avait concerné plus de trois millions de ménages» et qu'une deuxième «plus importante» avait bénéficié à «neuf millions de foyers fiscaux» cette année.

Pas de taxe ou d'impôt de plus pour la transition énergétique

Interrogé sur l'éventualité d'une nouvelle écotaxe, d'une surtaxe diesel ou de hausse des taxes sur l'électricité pour financer la transition énergétique, François Hollande l'assure : «Il n'est pas question de créer un impôt ou une taxe supplémentaire». «La transition énergétique ne doit pas être un prétexte pour augmenter les prélèvements», poursuit-il, insistant : «Je m'y refuse».

Pour le président Hollande, «il n'est pas question non plus que des contribuables payent pour les gaspillages et les pollutions qui ne sont pas de leur fait». «Nous avons créé la contribution carbone qui s'applique à toutes les énergies fossiles (gaz, essence et charbon)» afin «de répartir la charge par rapport aux choix de consommation de chacun», rappelle-t-il cependant.

«Les principes du pacte de responsabilité préservés»

Le président de la République réaffirme par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le jeudi 20 aout 2015 à 09:18

    Ca me rappelle un certain Jos...pin, a chaque fois qu'il disait on baisse les impot, j'ai toujours payé plus, donc arreter vos con..ies!

  • jpb222 le jeudi 20 aout 2015 à 01:49

    Promesse de politique ...Alors que le discour des financiers c est si les impots baissent , alors la croissance pourra s amplifier ...ou plutot reprendre ...

  • msoulie3 le mercredi 19 aout 2015 à 23:49

    Mais, comment ce personnage conçoit les citoyens ? Après le déficit, le chomage, l'école, le monde agricole et son autosatisfaction ??????Un mystère de b.tises. Fin prochaine

  • ladent1 le mercredi 19 aout 2015 à 21:59

    Croissance s'amplifier... Il prend pas de risque, la croissance ne sera pas au RDV.

  • M3366730 le mercredi 19 aout 2015 à 21:57

    Il n'y a que les benêts qui pourraient croire en lui ou tous ceux et celles qu'il va avantager fiscalement pendant les deux prochaines années (clientélisme). En tout cas il augmentera les impôts des classes moyennes et supérieurs et de même le déficit qui est actuellement à 2 133 milliards d'euros (soit + 360 milliards d'euros sous mandature Hollande) http://www.contribuables.org/ http://www.contribuables.org/2015/07/jour-de-liberation-fiscale-2015-27-juillet/

  • Berg690 le mercredi 19 aout 2015 à 21:47

    «si la croissance s'amplifie en 2016» incroyable clown!

  • M7403983 le mercredi 19 aout 2015 à 21:17

    Si ma teinture tient et si les poules auront des dents, alors 2016 sera une belle année !!!