Impôts : derniers cadeaux avant la présidentielle

le , mis à jour à 08:42
7
Impôts : derniers cadeaux avant la présidentielle
Impôts : derniers cadeaux avant la présidentielle

Le printemps dernier, François Hollande évoquait une baisse de l'impôt sur le revenu de 2 milliards d'euros (MdsEUR). Mais à condition que la croissance soit à 1,7 %. Durant l'été, le gouvernement se montrait plus prudent, en raison de prévisions économiques timides. Aujourd'hui, les perspectives ne sont guère meilleures. Pourtant, l'exécutif a réussi à sortir de son chapeau l'enveloppe initiale suggérée par le chef de l'Etat. A huit mois de l'élection présidentielle, le gouvernement a donc enfin dévoilé ses mesures pour alléger l'impôt sur le revenu. Un milliard d'euros, d'abord, sous la forme d'une réduction forfaitaire de 20 % pour 5 millions de contribuables (qui s'ajoute aux 5 milliards déjà annoncés ces deux dernières années). Et un autre milliard grâce à un crédit d'impôt aménagé sur mesure pour les retraités.

 

Des coups de pouce préélectoraux qui ne compensent pas l'envolée fiscale des premières années du quinquennat. Selon l'OFCE, les ménages ont vu depuis 2012 leurs prélèvements augmenter de 35 Mds€... quand ceux des entreprises ont baissé, eux, de 20,6 MdsEUR. Et encore, c'est sans compter le dernier « cadeau » fait aux patrons, qui, quelle que soit la taille de leur société, verront leur impôt sur les bénéfices ramené progressivement de 33,3 % à 28 % d'ici à 2020.

 

Tour de passe-passe

 

« Le vrai enjeu, c'est comment va-t-on financer tout ça ? Il n'y a pas de croissance, les dépenses publiques continuent d'augmenter. Avec ces annonces, le déficit public va encore se creuser », prédit l'économiste Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Le gouvernement s'en défend et s'engage toujours à ramener le déficit de l'Etat à 2,7 % du PIB (les richesses produites par notre économie en une année) en 2017. Car il a trouvé la parade. En réalité, il n'a que la baisse d'impôt sur le revenu à financer. Le crédit d'impôt sur les emplois à domicile ? Il ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pepeben il y a 3 mois

    on devrait poursuivre en justice hollande pour acte anormale de gestion et conflit d’intérêt voir corruption!On ne peut baisser les impôts quand on est en deficit !

  • sibile il y a 3 mois

    IRPP sous Sarkozy : 65 milliards (2012) IRPP sous Hollande : 76 milliards (2016) => effectivement les impôts ont bien baissé ...

  • sibile il y a 3 mois

    Hollande achète les électeurs avec nos impôts

  • b.renie il y a 3 mois

    derniers cadeaux fiscaux avant la présidentielle ! Est-ce si sûr ?

  • gl060670 il y a 3 mois

    rêve américain tout le mode peut réussir pour soi et sa famille. rêve français tout le monde peut réussir pour les autres et leurs familles

  • fortunos il y a 3 mois

    Jamais un gouvernement n aura autant baissé l'IRPP,près de 60 % vont etre exoneres de cet impot ce qui n etait jamais arrivé.Par ailleurs n oublions pas,pour les revenus plus elevés, la loi Pinel pour l investissement immo permettant une reduct d impot de 6000€ pendant 12 ans!

  • surfer1 il y a 3 mois

    En Colombie on achète les votes des électeurs...