Impôts : déclarer les intérêts de ses Livrets d'épargne

le
0

Seuls les livrets réglementés par l'État, tels que le Livret A ou le Livret Développement Durable, sont exonérés d'impôt. Les autres livrets bancaires sont soumis à l'impôt sur le revenu.

Les livrets bancaires fiscalisés

Il existe différents types de livrets. Certains font l'objet d'une règlementation spécifique. Le Livret A, le Livret Développement Durable, le Livret d'Épargne Populaire et le Livret Jeune sont réglementés par l'État et bénéficient d'une exonération d'impôt. En revanche, il existe aussi des livrets bancaires, généralement plus rémunérateurs, mais qui sont soumis à imposition. Les intérêts de ces livrets d'épargne sont fiscalisés et doivent donc être signalés dans la déclaration d'impôt sur le revenu.

Déclarer les intérêts de ses livrets

Lorsqu'une personne a souscrit un livret d'épargne bancaire fiscalisé, elle reçoit normalement de sa banque un courrier indiquant clairement la ou les sommes à déclarer dans la feuille d'impôt. Le courrier précise également dans quelles cases la somme doit être reportée. Il s'agit de l'imprimé fiscal unique (IFU).

Les points à vérifier

Les intérêts des livrets d'épargne doivent être reportés dans la rubrique « revenus des valeurs et capitaux mobiliers », après la page consacrée aux « traitements et salaire ». L'acompte fiscal de 24% des intérêts bruts est intéressant à choisir pour les tranches supérieures du barème de l'impôt sur le revenu, mais aussi pour les ménages modestes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant