Impôts, chômage : Fabius se place pour Matignon

le
0
ANALYSE - Dans son interview aux Echos , le ministre des Affaires étrangères rappelle opportunément que la France a su relever le défi fixé aujourd'hui par le président de la République au début des années 2000... alors qu'il était aux commandes de l'économie.

Pour Laurent Fabius, c'est on ne peut plus clair: François Hollande ne peut pas tenir sa promesse d'inverser sur la durée la courbe des demandeurs d'emploi. «Pour diminuer durablement le chômage - c'est à l'évidence l'enjeu numéro 1 - vous pouvez prendre le problème dans tous les sens, il faut davantage de croissance, assure ce matin le ministre des Affaires étrangères dans Les Échos . On envisage pour 2014 une progression d'environ 1 %. C'est mieux qu'en 2013, mais ce n'est pas encore suffisant». Fermez le ban! Et l'ex-patron de Bercy entre 2000 et 2002 d'expliquer dans la foulée, notamment à l'adresse du président de la République: «Pour aller au-delà, il faut chercher la croissance partout ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant