Impôts : ce qui vous attend

le
21
Alors que les Français voient leur pouvoir d'achat flancher sous le poids de l'impôt, le gouvernement s'apprête à leur demander de nouveaux efforts. Jusqu'où ? >> Ce que vous pouvez faire

Les promesses n'engagent, paraît-il, que ceux qui les croient? Mais qui croit encore aux promesses fiscales? En mars dernier, François Hollande, dans son allocution télévisée, tentait pourtant de rassurer les Français en leur expliquant qu'il n'y aurait pas de nouvelle hausse d'impôt en 2013 ni en 2014. Où en est-on aujourd'hui? Certes, aucune nouvelle tranche d'impôt n'est annoncée. Mais il faudra tout de même avaler l'augmentation de la TVA, dont le taux devrait par exemple passer de 19,6 à 20 %. Et d'autres aménagements pèseront sur les ménages. A commencer par la limitation des allocations familiales pour une partie des familles et par l'augmentation des cotisations retraite pour les cadres. A l'arrivée, ce ne sera pas de l'impôt en plus à proprement parler, mais ce sera de l'argent en moins dans les budgets des ménages. Ils ne seront donc pas épargnés, contrairement à ce qu'ils avaient pu espérer.

Nouvelle hausse des prélèvements obligatoires

Trop d'impôt tue l'impôt et risque de décourager les initiatives, les fiscalistes le répètent, les chefs d'entreprise aussi. D'autant que certaines mesures fiscales sont surtout là pour le symbole qu'elles représentent. Pour l'idée, et pas pour ce qu'elles rapporteront. C'est le cas de la taxe à 75 % sur les hauts salaires. , souligne Eglantine Lioret, avocate associée chez Wragge & Co. Rien d'étonnant à ce que les Français soient pessimistes alors que leur pouvoir d'achat a déjà baissé de 0,4 % l'an dernier, selon l'Insee. Une première depuis 1984. , explique l'Insee dans son étude.Payer ses impôts fait rarement plaisir. Qu'un effort soit nécessaire pour redresser les comptes de la France, tout le monde le sait. Mais cet effort doit être expliqué, compris, rester mesuré et accompagné d'une vigilance collective. Cette année, le ministère des Finances prévoit une nouvelle hausse des prélèvements obligatoires (impôts, taxes et cotisations sociales). Ils atteindront 46,3 % du PIB, alors qu'ils représentaient 44,9 % en 2012. Ce taux devrait même culminer à 46,5 % l'année prochaine et les deux années suivantes. Un record. La France est devenue vice-championne du monde... des prélèvements obligatoires dans l'OCDE. Seul le Danemark affiche un taux plus élevé, alors que jusque-là la France se classait cinquième de ce hit-parade. Les prélèvements obligatoires sont en train de s'envoler: ils augmentent de 24 milliards d'euros cette année. Et ce n'est pas fini. Ils vont encore progresser de 6 milliards d'euros en 2014. Mais cela ne suffira pas pour ramener le déficit public à 2,9 % du PIB en 2014, l'objectif fixé par l'exécutif. Il va falloir faire des économies et tailler dans la dépense publique. Il faudra aussi réconcilier les Français et l'impôt, leur donner envie de créer plus de richesse et de... payer des impôts!

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • klein44 le dimanche 28 avr 2013 à 20:05

    le gouvernement augmente la tva pour subventionner les entreprises pour que les pdg et directeurs se servent encore plus - il faut pendre ce gouvernement - avec une pancarte autour du cou - j ai volé le francais - je donne au riche et vole le pauvre - j emm erde les chomeurs - retraite garantie pour moi ..

  • frk987 le samedi 27 avr 2013 à 15:38

    OK idem12 mais je ne crois pas que la carte orange soit dans la visée du fisc !!!!

  • jyth01 le samedi 27 avr 2013 à 13:24

    Et les chefs fonctionnaires au gouvernement, continuent d'augmenter les effectifs des privilégiés à garantie d'emploi et revenus continuant à augmenter. Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont douillettement installés à observer le paysage, alors que PME, commerces et artisans licencient à tour de bras. La solution est simplissime: 10 fois moins de fonctionaires, et une partie du reste à s'occuper des vieux en maison de retriate

  • idem12 le samedi 27 avr 2013 à 08:25

    Frk987 quand tu es payé au smic ou pas loin et que tu bosses en région parisienne tu n'as pas vraiment le choix de ton lieu d'habitation....va te loger à paris ou en petite couronne avec 1000 euros par mois, bon courage...

  • M3329501 le vendredi 26 avr 2013 à 23:03

    Article écrit sur un ton très polémique mais qui démontre dans son contenu le contraire même du message qu'il veut faire passer. La seule réelle augmentation d'impôt effective que le Figaro arrive à mettre en évidence pour les classes moyennes est la hausse de la TVA de 0,4% l'an prochain (que Sarkozy voulait faire de toutes façons, et il voulait même aller plus loin et plus vite). Par contre, la taxe à 75% "nouvelle formule", c'est une vraie fumisterie, là je suis d'accord.

  • gglafont le vendredi 26 avr 2013 à 17:46

    Réduire sa consommation pour payer les taxes, impots et charges, ca tue l'économie mais on a pas le choix.

  • frk987 le vendredi 26 avr 2013 à 17:14

    Pour une fois que je soutiens le fisc : vous avez le droit d'habiter où bon vous semble, vous avez le droit de travailler où bon vous semble, mais ce n'est pas aux contribuables à payer vos trajets domicile-travail pas plus qu'à l'entreprise qui vous emploie.

  • M2105748 le vendredi 26 avr 2013 à 16:50

    C'est sur si tu va au taf une voiture de 15 chevaux ........ c'est moche ce que tu dis p.lapeyr.

  • p.lapeyr le vendredi 26 avr 2013 à 16:46

    Par contre tous ceux qui ont des véhicules d'une puissance supérieure se voient appliquer le barème pour 7 cv. En clair il y aura moins à déduire, donc plus d'impôt à payer !!!

  • M2105748 le vendredi 26 avr 2013 à 16:44

    Les plus riches sont plus habitués à se défiscaliser que de payer. Cela ne doit pas être facile à encaisser ... Les autres continuent à payer plus ... C'est quand que l'on met vraiment le paquet contre la fraude à tous les niveaux.