Impôt sur le revenu : les gagnants et les perdants

le
6
Après les hausses d'impôts importantes mises en œuvre depuis la présidentielle de 2012, le gouvernement cherche à faire marche arrière. (© J. Saget / AFP)
Après les hausses d'impôts importantes mises en œuvre depuis la présidentielle de 2012, le gouvernement cherche à faire marche arrière. (© J. Saget / AFP)

Sur cette population de 9,45 millions de foyers, 2,2 millions d'entre eux ont constaté une baisse d'impôt de plus de 400 euros, 1,42 million ont économisé entre 300 et 400 euros, 2,23 millions entre 200 et 300 euros, et 2 millions entre 100 et 200 euros. Les 1,6 million de contribuables restant ont bénéficié d’un allègement inférieur à 100 euros.

Après les hausses d'impôts importantes mises en œuvre depuis la présidentielle de 2012, le gouvernement cherche à faire marche arrière. Après un premier allègement accordé aux foyers les plus modestes en 2014, la première tranche de l'impôt sur le revenu à 5,5% a été supprimée en 2015.

Mais les plus gros contribuables ont vu leur imposition augmenter. La fiscalité s’est ainsi encore davantage concentrée. Le seuil de 50.000 euros de revenus annuels pour un foyer avec deux enfants semble constituer le point de bascule. Au-delà, les hausses d'impôts ont en effet été fortes.

Selon un document diffusé par Valérie Rabault, rapporteur général PS du budget à l'Assemblée nationale, un couple marié avec deux enfants, touchant 35.000 euros de revenus annuels, paiera 684 euros de moins en 2016 par rapport à 2012.

Mais au-delà de 50.000 euros de revenus nets annuels, soit 4.166 euros par mois, un couple marié avec deux

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Revlon9 le mardi 20 oct 2015 à 14:00

    A quand l'abattement de 30% des journaleux pour tous ?!?

  • M626672 le mardi 13 oct 2015 à 16:21

    Ceux qui vont perdre sont ceux qui bossent beaucoup, ceux qui vont gagner sont ceux qui ne foutent rien et vivent au crochet des premiers. Comme de plus en plus malheureusement. L'équation est simple. A moduler quand même avec quelques exceptions....

  • M9743811 le mardi 13 oct 2015 à 13:58

    Tant qu'il y aura des a bru tis qui pensent que l'on est riche avec 35000 malheureux euros par an pour un couple, on n'est pas sorti de l'auberge ......

  • ZvR le mardi 13 oct 2015 à 13:46

    Avec 35000 euros par an on est riche. Malheureusement pour eux les français se conduisent comme des moutons et se laissent tondre en surpayant outrageusement leurs produits...........

  • anto14 le mardi 13 oct 2015 à 13:27

    ça devient ridicule cette cabale fiscale contre les revenus > 35000€/an. On n'est pas riche même a 50000€/an.

  • ssanguin le mardi 13 oct 2015 à 13:21

    c'est vrai qu'à Paris avec 4166 euros par mois, on vit comme des rois.