Impôt sur le revenu : Le Roux annonce un «prélèvement à la source» avant 2017

le
35
Impôt sur le revenu : Le Roux annonce un «prélèvement à la source» avant 2017
Impôt sur le revenu : Le Roux annonce un «prélèvement à la source» avant 2017

L'exécutif n'avait pas encore communiqué sur le calendrier exact. Mais ce dimanche, le président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux, a assuré que le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu aura «commencé» à être mis en place «avant la fin du quinquennat». Cette technique consiste à faire collecter l'impôt des ménages en temps réel - c'est-à-dire au moment du versement au contribuable des revenus imposables - et directement par les entreprises ou les caisses de retraite à l'administration fiscale. La quasi-totalité des grands pays industrialisés l'applique déjà.

«Il y a une période de trois ou quatre ans sur laquelle il faut étaler cette réforme de prélèvement à la source. Mais oui, avant la fin du quinquennat, elle aura été commencée à être mis en place», a ainsi lancé ce dimanche Bruno Le Roux au Grand Rendez-vous iTélé - «Le Monde» - Europe 1. Et de préciser qu'il faut «l'étaler» pour pouvoir «l'expliquer».

VIDEO. Selon Le Roux, le prélèvement à la source aura «commencé» avant 2017

«Il y a dans notre parti, dans notre motion, l'envie d'aller beaucoup plus loin en matière de justice fiscale, même si nous avons fait beaucoup depuis le début du quinquennat», a fait valoir le député PS de Seine-Saint-Denis. Menée par le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, la motion majoritaire du parti dans le cadre de son congrès de Poitiers, du 5 au 7 juin, défend la remise en route du «chantier de l'impôt citoyen» dès «le projet de budget pour 2016», avec effectivement «un prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu et une réduction de la CSG sur les premières tranches de revenus».

Et Bruno Le Roux de défendre : «Il faut aller encore plus loin sur la progressivité de l'impôt.» Par ailleurs, la perspective de la fusion entre l'impôt sur le revenu et la CSG, promise par François Hollande en 2012 mais mise de côté depuis, est «quelque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ceriz le lundi 25 mai 2015 à 11:15

    les députés sénateurs et autres élus ( vivant comme des monarques avec des privilèges obscènes !) : installent un climat de haine avec le peuple .....

  • faites_c le lundi 25 mai 2015 à 10:48

    "Et Bruno Le Roux de défendre : «Il faut aller encore plus loin sur la progressivité de l'impôt.»" C'est bon de savoir que pour les socialistes la progressivité signifie que 50% des contribuables doivent être exonérés de tout impôt!!! Manifestement, la définition de progressivité utilisée par les socialistes ne correspond pas à celle du dictionnaire mais est parfaitement alignée avec la volonté de faire disparaitre toute élite (sauf bien entendu les parasites élus!!!)

  • frk987 le lundi 25 mai 2015 à 09:43

    Comme ça en 2017 : ils pourront dire voyez avec la droite vos impôts ont doublé..et il y aura toujours des .. pour les croire.

  • frk987 le lundi 25 mai 2015 à 09:41

    La question de double imposition restera....l'année de la mise en place...ils doivent espérer faire un cadeau à la droite pour 2017...tellement tordus ces socialos, que c'est la seule explication.

  • pmessag2 le lundi 25 mai 2015 à 09:26

    Je pense qu'il s'agira simplement d'un prélèvement égal aux actuels acomptes et ils pourront dire qu'ils l'ont mis en place. Pour réaliser un vrai prélèvement à la source, il faut réformer radicalement le calcul de l'impôt, supprimer la notion de foyer fiscal, toutes les déductions et niches, la notion de parts, etc...

  • pichou59 le lundi 25 mai 2015 à 09:18

    ce type qui en a plein les poches avec toutes ses indemnités imposables et non impopsables .....etc..... et veut encore "taper" le peuple laborieux!!!! on attend 2017 et hop.......... - petit rappel il a été vice-président de la Mutuelle nationale des étudiants de France de 1988 à 1991 - http://blogs.mediapart.fr/blog/lehmann-christian/050714/de-la-mnef-la-mutuelle-des-etudiants-qui-profite-le-crime

  • M7517294 le lundi 25 mai 2015 à 08:55

    Etaler la réforme du prélèvement à la source sur 3 ou 4 ans, c'est comme si on voulait changer le coté de circulation des voitures, de la droite vers la gauche, la première année ce serait appliqué uniquement aux voitures, la seconde aux motos et la troisième aux camions!!! Belle cacophonie en perspective!

  • yanemen le lundi 25 mai 2015 à 08:40

    Pourquoi donner la parole à ce type qui n'a rien à dire?

  • bordo le lundi 25 mai 2015 à 08:29

    Très très bon. Merci M. Le Roux. Faites beaucoup de déclaration du genre "vous payerez deux fois des impôts écrasants". Mais si c'est electoralement payant ! Ça dépend pour qui.

  • M601364 le lundi 25 mai 2015 à 08:14

    N.S. va rigoler faire payer doubler les impôts avant les élection Sapin devra se défoncer dans la Com