Impôt sur le revenu: le nombre de déclarations en ligne bat des records

le
1

Ce mardi, le site impots.gouv.fr comptabilise 16,1 millions de télédéclarations, contre 14,6 millions l'an passé. Un record qui reste à relativiser.

Si vous avez opté pour la déclaration en ligne, il ne vous reste plus que quelques heures. Une fois ce délai passé, les retardataires devront s'acquitter de pénalités. Une pression qui se fait ressentir, car la barre des 15 millions de télédéclarations a d'ores et déjà été franchie. Et ce chiffre ne cesse de grimper: 16,1 millions de déclarations en ligne ont été recensées par le site impots.gouv.fr, ce mardi, depuis l'ouverture du service le 14 avril. Un véritable record. De fait, l'administration fiscale en comptabilisait 14,6 millions en 2015, ce qui représentait 40,2% des foyers fiscaux.

» Simuler le calcul de votre impôt sur le revenu

Contactée par Le Figaro, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) indique que le nombre de déclarations est même susceptible d'augmenter dans les heures à venir. Bien que ce chiffre soit impressionnant, l'administration estime que la situation n'a rien d'extraordinaire: «Généralement nous observons un pic dès que l'on se rapproche des dates d'échéances, ce n'est pas lié à cette année particulièrement». Malgré une forte hausse de la fréquentation, la DGFIP soutient que le site ne souffre d'aucun ralentissement ou bug informatique. Une bonne nouvelle pour Bercy. Grâce à la mise en place progressive de ce service, l'État pourrait en effet économiser 100 millions d'euros par an sur les frais d'affranchissement, si les déclarations et avis d'imposition, y compris pour les impôts locaux, étaient dématérialisés.

20% des Français font davantage confiance au papier

Si le gouvernement prévoit d'étendre la déclaration en ligne à tous les contribuables dans les prochaines années, elle est encore loin de faire l'unanimité. Seuls 6,4 millions de foyers fiscaux ont choisi de ne plus recevoir leur déclaration en format papier, pour l'instant. Pour franchir la barre des 50% de l'ensemble des déclarations de revenus, il faudrait que plus de 18 millions de foyers fiscaux optent pour la télédéclaration cette année. Un niveau qui ne sera pas atteint.

En cause notamment, la préférence affichée pour le papier, pointait la Cour des comptes dans un rapport publié en avril dernier. En effet, près de 20% des Français n'utilisaient pas Internet pour remplir des formulaires en 2013 au motif qu'elles ont «davantage confiance dans un formulaire papier», explique les sages de la rue Cambon, qui citent les chiffres d'Eurostat. Autre difficulté, le «fossé numérique»: près de 650 000 personnes ne bénéficient pas d'un accès à Internet, et 12 à 18% de la population souffre de «l'illectronisme». Autrement dit, une part non-négligeable des Français n'est pas capable d'utiliser les outils numériques.

SERVICE: Economisez du temps et de l'argent sur vos transferts d’argent à l’international avec World First

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcsim5 le lundi 20 juin 2016 à 11:57

    Étonnant...la déclaration en ligne devenant obligatoire, que tant de contribuables soit toujours bien disposés à déclarer leurs émoluments.