Impôt sur le revenu (IR) : que faut-il déclarer ?

le
0

Impôt sur le revenu (IR) : que faut-il déclarer ?
Impôt sur le revenu (IR) : que faut-il déclarer ?

Chaque année, lors de la déclaration des revenus, la même question revient : que dois-je déclarer ? Salaires, revenus bancaires, revenus immobiliers… les sources de revenus peuvent être si différentes qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Voici ce que vous devrez déclarer.

Les revenus à déclarer

Lors de votre déclaration d’impôts, vous devez déclarer les revenus suivants :

  • Les traitements et salaires, y compris les primes et indemnités comme le 13e mois ou la prime d'ancienneté. Il en va de même pour les rémunérations de certains dirigeants de sociétés tels que les gérants majoritaires de SARL ;
  • Les avantages en nature : si votre employeur vous accorde des avantages en nature ou en argent, ils sont considérés comme une part de votre rémunération et sont donc imposables ;
  • Les primes perçues à la fin d’un contrat, qu’il s’agisse d’une démission, d’un licenciement ou d’un départ. Certaines de ces primes sont tout de même exonérées ;
  • Les allocations perçues au chômage ou en préretraite ;
  • Les pensions, retraites et rentes ;
  • Les revenus des placements financiers ;
  • Les plus-values et gains divers, par exemple en cas de ventes de valeurs mobilières ;
  • Les bénéfices industriels et commerciaux (BNC) ;
  • Les bénéfices non commerciaux des professions libérales et assimilées ;
  • Les bénéfices agricoles ;
  • Les revenus fonciers.

Lors de votre déclaration, n’oubliez pas que les revenus de chaque membre du foyer fiscal doivent être mentionnés.

Les revenus exonérés à ne pas inscrire sur votre déclaration

Certains revenus sont exonérés d’impôts et ne sont donc pas à déclarer, comme :

  • Les prestations familiales légales, par exemple les allocations familiales, l’allocation logement, l’allocation de rentrée scolaire… ;
  • Les aides apportées pour l’emploi d’une assistante maternelle agréée, ainsi que l'allocation de garde d'enfant à domicile ;
  • Les sommes perçues au titre du RSA, sauf le RSA « complément d’activité » qui, lui, doit être déclaré ;
  • Les intérêts des livrets A, Livrets d'Épargne Populaire, Livrets de Développement Durable, Livrets d'Épargne Entreprise, du livret jeune…
  • D’autres revenus ne sont exonérés qu’en partie. Par exemple :

  • Le salaire des apprentis sous contrat ;
  • Les salaires versés aux élèves ou étudiants âgés de 25 ans ou plus
  • Les indemnités journalières d’accident du travail ou de maladie professionnelle. Elles sont imposables à hauteur de 50% de leur montant, dans la catégorie des traitements et salaires.

Trucs & Astuces :

Pour un foyer fiscal, il ne faut remplir qu’une seule déclaration.
Le foyer fiscal se constitue du contribuable, de son conjoint et des personnes à charge. Les revenus et les charges de tous les déclarants sont pris en compte pour établir l’imposition.
Le calcul de l’impôt sur le revenu prend en compte la situation familiale, les charges de famille et certaines situations personnelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant