Impôt sur le revenu : ils n'en peuvent plus

le
89
Impôt sur le revenu : ils n'en peuvent plus
Impôt sur le revenu : ils n'en peuvent plus

« Douloureuse ». Jamais le terme n'a été aussi approprié. Alors que la plupart des contribuables viennent de recevoir leur avis d'imposition sur le revenu 2013, pour beaucoup, c'est la stupeur. Certes, sur les 37 millions de foyers fiscaux, 14,7 millions ont rempli leur déclaration sur Internet en mai et savaient à quelle sauce ils seraient mangés cette année par le fisc. Il n'empêche, nombre d'entre eux, à quatre jours du paiement du dernier tiers, se demandent comment ils vont réussir à s'acquitter de la somme qui leur est réclamée.

Des promesses pour 2015

Devant des centres des impôts à Paris, en banlieue et en province, notre journal est allé à la rencontre de ces Français qui, cette année plus que jamais, disent éprouver de vraies difficultés à régler leur impôt rubis sur l'ongle. Qui sont-ils ? La plupart du temps, ils se définissent comme appartenant à la classe moyenne avec des revenus mensuels entre 1 500 ¤ et 3 000 ¤ net par personne. Le profil va du célibataire dont les heures supplémentaires sont intégralement taxées au couple avec deux enfants pour qui le quotient familial est désormais moins avantageux, en passant par les retraités, frappés par des mesures visant les veuves ou les personnes ayant élevé au moins trois enfants. Tous s'interrogent sur l'utilisation de leur contribution au Trésor public et sont éc½urés par l'affaire Thévenoud, symbole selon eux d'un système à deux vitesses.

Combien sont ces contribuables se disant étranglés financièrement ? Impossible de le savoir précisément. L'administration ne publiera le nombre de « remises gracieuses » et autres demandes d'étalement que l'an prochain. Mais, on sait que pour le seul impôt sur le revenu, le fisc a traité en 2013 pas moins de 216 362 demandes de remises gracieuses. Sans compter celles formulées pour la taxe d'habitation (458 805) dont les avis 2014 ne devraient pas tarder à arriver. Pour les contribuables ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le dimanche 21 sept 2014 à 08:54

    Plus de sécu, plus de smic, 50h par semaine, retour de l'esclavage.

  • talobre le vendredi 19 sept 2014 à 19:14

    Allons allons le sauveur va revenir et ce sera le bonheur pour tous.Plus d'impots,plus de travail,plus de salaires,plus de libéralisme.

  • lsleleu le vendredi 19 sept 2014 à 14:01

    @bignou56 pour obtenir ca vous avez surement arrêté de travailler, car a revenu égal ce n'est pas possible .!

  • miez1804 le jeudi 18 sept 2014 à 10:39

    Les Ko.Kus (du 6 Mai 2012) comptez-vous!

  • guymar le lundi 15 sept 2014 à 21:38

    Ma Mère, 85 ans, veuve, 4 enfants qui ne payait jusqu'alorspas d'impots, se retrouve imposable à vauteur de 600 eurosVive la france

  • b.renie le vendredi 12 sept 2014 à 07:18

    Comment trouver l'argent pour payer les agents de la fonction publique dont le nombre ne cesse de croître. Là est le problème. Le train de vie de l'Etat Beaucoup trop d'agents parce que la modernisation des procédures par leur simplification n'est pas faite. Egalement trop de subventions et d'allocations diverses pour des personnes dont les rémunérations sont insuffisantes Pourquoi ? Il y a des réponses mais on ne veut pas en tirer les conséquences.

  • M3366730 le jeudi 11 sept 2014 à 21:39

    En tout cas tous ceux et celles qui ont votés pour FH ne vont quand même pas se plaindre, cela serait des plus démagogue et hypocrite !Dès que Hollande a été élu j'ai réduit la voilure, + de charges récupérables et moins de chiffre d'affaire, le résultat n'est pas fantastique et il a fallut réduire une partie des dépenses mais les impôts ont diminués ; j'espère arriver à un I.R. presque nul en 2015.

  • bignou56 le jeudi 11 sept 2014 à 21:22

    merci au président car cette année je paye 300 euros de moins que l'an dernier cool

  • M7093115 le jeudi 11 sept 2014 à 21:12

    Retour à 1789: le tiers ( la classe moyenne ) porte tout, les privilégiés ( fonction publique et assistés de tous poils )vivent sur la bête

  • gglafont le jeudi 11 sept 2014 à 19:34

    Le socialisme et le communisme n'oublient jamais de redistribuer grassement à leurs propres élites et laisser le peuple dans la misère.