Impôt sur le revenu : après des hausses supérieures à 10%, comment payer moins ?

le
15
DR
DR

La hausse de vos impôts - si vous en avez constaté une - s'explique sans doute par les nouvelles mesures qui s'appliquent pour la première fois sur les revenus de 2013. Et qui, pour un cadre, vont presque toute dans le sens d'un alourdissement. Voici quelques unes de ces dispositions : 

o

Plafonnement de l'avantage lié au quotient familial à 1.500 euros (2.000 euros l'année dernière). 
o

Fiscalisation de la part employeur des contrats de santé collectif. Ce qui explique en partie que vous êtes taxé sur un montant plus important que celui encaissé. 
o

Taxation de la majoration de pension de 10% pour les retraités ayant eu au moins trois enfants. Majoration exonérée d'impôt jusqu'ici. 
o

Taxation au barème des plus-values mobilières, des intérêts et dividendes. 

Il y a aussi quelques mesures qui vont dans le sens d'un allègement. Mais pour les cadres, la facture a souvent augmenté sensiblement. La solution ? Pour 2014, il n'y a plus rien à faire. 



Pour 2015
, revoir, dans la mesure du possible, l'organisation de votre revenu et de votre patrimoine. Et

privilégier les placements les moins taxés comme l'épargne salariale, le PEA et l'assurance vie

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le vendredi 5 sept 2014 à 09:11

    renseignements précieux ..! qui savait tout cela..? c'est incroyable !

  • mlemonn4 le jeudi 4 sept 2014 à 15:32

    Tout simplement; ne plus rien déclarer (fraude) mais il y a un risque ou ne plus avoir de revenus en France; tout simplement se barrer de ce pays de fonctionnaires qui finiront par s'entretuer car toutes les autres forces vives de ce pays auront soit disparus ou se seront exilés!

  • M322100 le mercredi 3 sept 2014 à 12:07

    Pauvre France ! Nous sommes bien mal gouvernés par des incapables qui s'en mettent plein les poches avec en plus des voyages des logements des réceptions en grande pompe. On piques à celui qui gagne 3 , 4 sous en se levant à 5 h du mat pour donner à celui qui ne branle rien. En ce qui me concerne... Je cherche un changement de pays. Bon courage à nos enfants.

  • fbordach le mercredi 3 sept 2014 à 10:07

    100% en deux ans, tout cela pour subventionner le vivre ensemble, la glandouille et les dépenses de nos chers élus. Après on s'étonne que ceux qui ont les moyens financiers, intellectuels et des ambitions patrimoniales se barrent... Nous sommes le dernier pays communiste d'Europe!

  • lenip le mercredi 3 sept 2014 à 08:35

    a part taxer et depenser c est tout ce que savent faire les socialos . Ils l avaient deja fait en 81 mais les Francais on la mémoire courte tant pis pour moi et pour eux !!!!

  • M1945416 le mercredi 3 sept 2014 à 08:32

    les soins gratuit, bref le tout financer par ceux qui bossent , a qui on reproche de ne bosser que 35h, de ne pas bosser les nuits et week-end,a qui on demande de plus en plus de taxe et impôts, de travailler de plus en plus longtemps ??? le jour ou on aura plus cet assistanat , le pays ira mieux ...

  • M1945416 le mercredi 3 sept 2014 à 08:28

    la hausse des impôts expliqué ci dessus, en plus avec un enfant on a jamais rien touché comme alloc pas de prime de rentré scolaire, mais qu'est ce qu'on paye pour ceux qui en on une ribambelles, le smic et les retraites n'ont pas augmenté cette année, mais le rsa vient de prendre +2% , il me semble après une hausse de 1.5% début d'année ... heu c'est a dire les assistés, les glandouilleurs, on des hausses, des primes de rentré scolaire , de Noël , pas de taxe habitation, les logement sociaux,

  • bontx1 le mardi 2 sept 2014 à 23:01

    50% en deux ans après plafonnement du quotient! Je ne sais pas comment faire. Merci Sarko et Hollande. 2015 sera pire. Et dire que ces deux idiots pensent se représenter. La France 5eme puissance mondiale? Ca fait juste peur.

  • sidelcr le mardi 2 sept 2014 à 22:27

    merci sarko merci m.ollande

  • mauralph le mardi 2 sept 2014 à 19:34

    et les 500.000 chomeurs de plus en 2 ans de gauche