Impôt : le prélèvement à la source, une vraie fausse proposition

le , mis à jour le
16
Les Français doivent déclarer chaque année leurs revenus de l'année précédente sur lesquels ils sont imposés avec un an de retard.
Les Français doivent déclarer chaque année leurs revenus de l'année précédente sur lesquels ils sont imposés avec un an de retard.

À la veille du congrès du PS, il fallait bien faire un geste vers la majorité. Le porte-parole du gouvernement a ressorti, mercredi, le prélèvement à la source de l?impôt sur le revenu du placard.

Ce serpent de mer de la réforme fiscale figure, en effet, en bonne place parmi les mesures de la motion A soumise aux militants socialistes censée rassembler enfin Martine Aubry et le gouvernement sur la politique économique. Et pour cause, elle constitue la première étape indispensable avant de pouvoir fusionner la CSG avec l?impôt sur le revenu, progressif et réglé avec un an de retard sur les revenus de l?année précédente.

Adapter l'impôt aux revenus de l'année

"L'idée est d'aller vers une simplification du recouvrement de l'impôt, avec la mise en oeuvre progressive, dans le cadre de la simplification des feuilles de paie et du numérique, de la retenue à la source sans fusion avec la CSG", a déclaré Stéphane Le Foll. Si la grande réforme fiscale de l?ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault est définitivement enterrée, cela fait des mois que le gouvernement promet un projet de loi de "simplification" et de "modernisation" de l?impôt. Le prélèvement à la source aurait même été évoqué par François Hollande lui-même, fin 2014 devant des députés de la commission des Finances.

Le principal avantage de la retenue à la source, qui consiste à retenir les sommes dues au titre de l'impôt...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 22 mai 2015 à 16:32

    tous les pays européens ont adopté cette solution... Impossible en France ? MDR

  • frk987 le vendredi 22 mai 2015 à 13:27

    Il y a effectivement de serpents de mer politiques qui ressortent de temps à autre, en principe c'est lorsqu'un député veut faire parler de lui.....Personne ne voudra payer DEUX fois l'année de mise en place et l'Etat n'a pas les moyens de faire un cadeau fiscal, alors on oublie cette niaiserie qui ressort pour la 10 eme fois en 40 ans.

  • 445566ZM le vendredi 22 mai 2015 à 13:21

    Un "jeune cadre dynamique" recevra peut être 40 à 50 % de son salaire brut. Une autre idée. Soumettre à l'ISF les oeuvres d'art, même si c'est pour 20 % de leur valeur théorique. Mais les gens bien ne sont pas d'accord, comme le lobby proche de Laurent.

  • rleonard le vendredi 22 mai 2015 à 13:08

    encore une bonne raison pour nous construire une usine a gaz à laquelle personne ne comprendra rien et qui permettra de justifier des augmentations d'impôts !!!

  • j.ghest le vendredi 22 mai 2015 à 12:13

    "le gouvernement promet un projet de loi de "simplification" et de "modernisation" de l'impôt."On est foutu, ça va encore être un bric à brac indéchiffrable. Du même genre que la fiscalité sur les plus values mobilières + ou - de 2 ans. (vérifiez bien l'IFU de votre brooker, la moitié de faux pour mon cas ).Et puis si c'est du même genre que le compte pénibilité retraite....on n'est pas sorti de l'auberge.

  • napotjo le vendredi 22 mai 2015 à 12:01

    Revenus non salariés autres. Je ne sais pas.

  • napotjo le vendredi 22 mai 2015 à 12:00

    Zwang. Pour tout ce qui vient des banques / courtiers. La banque prèlève sur les plus values / règule avec la moins value. C'est déjà le cas pour la CSG. Souci quand on a plusieurs courtiers. Mais dans les pays étrangers que je connais modestement pour y avoir déclaré des revenus, les plus values sur valeurs mobilières sont en pré remplis, le contribuable paye aux impôts après vérification par ses soins.

  • JUFRABRE le vendredi 22 mai 2015 à 11:58

    Le prélèvement à la source n'est pas une idée socialiste... Cela fait 25 ans que l'on nous en parle, et cela fait 25 ans que rien ne se passe. C'est seulement une occupation saisonnière des différents pouvoirs en place, histoire de blablater pour ne rien dire, et surtout ne rien faire...

  • saxxxo le vendredi 22 mai 2015 à 11:58

    C'est le prélude à la tonte de l'alignement de la CSG sur l'IR... donc mauvaise idée.

  • zwang12 le vendredi 22 mai 2015 à 11:55

    Comment prélever les revenus non salariés à la source ?