Implants mammaires défectueux : la Sécu paiera

le
0
Roselyne Bachelot a annoncé que l'Etat prendrait en charge tous les frais liés aux prothèses mammaires dangereuses, après que l'Afssaps a constaté une fragilité importante des implants au gel de silicone de la marque PIP.

En mars dernier, l'Agence des produits de santé (Afssaps), alertée sur la fragilité anormale des implants mammaires en gel de silicone Poly implant prothèse (PIP), suspendait leur utilisation et recommandait leur retrait si une rupture de l'enveloppe était suspectée. Mardi, le niveau d'alerte de l'agence a monté d'un cran, des analyses ayant confirmé la faible résistance de la prothèse et la nocivité du gel à l'intérieur.

A l'origine des mises en garde renforcées de l'Afssaps figurent les résultats alarmants des analyses conduites entre juin et septembre sur le produit phare de PIP, une société basée dans le Var. Celles-ci ont confirmé que le gel de silicone contenu dans les prothèses n'était pas le même que celui qui avait été remis par PIP pour les tests d'autorisation de mise sur le marché, et qu'il ne répondait pas aux normes exigées pour des implants mammaires. Irritant, il pourrait conduire à des réactions inflammatoires chez certaines femmes.

Par ai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant