Impasse politique en Macédoine, pas d'accord de gouvernement

le
0
    SKOPJE, 30 janvier (Reuters) - Le parti conservateur 
VMRO-DPMNE a déclaré lundi ne pas être parvenu à trouver un 
accord de coalition avec les Albanais de souche pour former un 
gouvernement, et a préconisé la convocation de nouvelles 
élections législatives. 
    La date butoir fixée par la Constitution pour former un 
gouvernement, dans la foulée des législatives du 11 décembre, a 
expiré dimanche à minuit. 
    Le VMRO-DPMNE, au pouvoir de 2006 à 2016, a estimé que la 
"solution la plus raisonnable" serait de nouvelles élections, 
mais il reste possible que le chef de l'Etat, Gjeorge Ivanov, 
charge Zoran Zaev, chef des sociaux-démocrates (SDSM, 
opposition), qui sont arrivés en deuxième position le 11 
décembre, de tenter à son tour de former un gouvernement. 
    Ni le VMRO-DPMNE ni le SDSM ne peuvent former un 
gouvernement sans le soutien des Albanais de souche, qui 
présentent des exigences jugées trop grandes par Nikola 
Grouevski, le chef de file du VMRO-DPMNE. 
    Nikola Grouevski est au coeur d'une crise politique depuis 
deux ans, qui a pour origine un scandale d'écoutes qui a 
entraîné sa démission de la tête du gouvernement voici un peu 
plus d'un an. 
    Un responsable du Parti démocratique pour l'intégration 
(DUI, Albanais de souche), qui est dirigé par l'ancien rebelle 
Ali Ahmeti, a dit ignorer ce qui allait advenir désormais. 
    "La constitution n'est pas claire sur la façon de 
continuer", a dit à Reuters ce responsable, sous le couvert de 
l'anonymat. "Maintenant, il incombe au président Ivanov de dire 
s'il veut ou non donner à Zaev la possibilité de former le 
gouvernement". 
 
 (Kole Casule; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant