Impact positif des jeux HAPPYneuron pour des patients Alzheimer légers

le
0

Une étude américaine démontre l’impact positif des jeux HAPPYneuron pour des patients Alzheimer légers

Un groupe pluridisciplinaire de scientifiques et de médecins de la ville de Des Moines (Iowa, USA) vient de publier les résultats très encourageants d’une étude de 6 mois financée par le Center for Disease Control and Prevention, une agence du ministère de la santé des Etats-Unis. Cette étude, dont un des composants clé était la pratique par les participants de séances régulières d’entraînement cognitif sur le site web HAPPYneuron, a impliqué dix patients à un stade léger d’une maladie d’Alzheimer.

Des progrès significatifs de l’activité cérébrale

Les résultats de cette étude, réalisée en 2006, sont très prometteurs : tous les participants ont montré des améliorations de leurs capacités cognitives, améliorations mesurées à la fois par imagerie cérébrale (PET-scan) et par examens neuropsychologiques. Un progrès significatif de l’activité cérébrale d’un des participants a, par ailleurs, été constaté par imagerie cérébrale et par examens cliniques mais également de son propre avis et de celui de ses proches.
A partir des résultats d’une précédente étude longitudinale importante et d’études épidémiologiques, l’équipe « Programme de santé mentale (Brain Wellness Program) » a privilégié, pour ses recherches, une approche holistique incluant à la fois des échanges sociaux réguliers, des exercices physiques, un régime faible en graisse avec un supplément anti-oxydant et un entraînement cognitif reposant sur les jeux HAPPYneuron à raison de 3 fois par semaine durant 6 mois.

Conserver la vivacité de son cerveau grâce aux jeux HAPPYneuron

Comme le souligne le Dr Rober Bender du Johnny Orr Memory Center qui a dirigé les recherches, « cette étude démontre la plasticité du cerveau humain ainsi que le potentiel énorme de la pratique d’exercices mentaux, tels ceux de HAPPYneuron, pour accroître les chances de conserver toute la vivacité de son cerveau en avançant en âge ». L’équipe de recherche comprenait également le Dr David Michael de Iowa Health System, le neuropsychologue Derek Campell du Johnny Orr Memory Center et le neuroradiologiste Charles DePena de Iowa Radiology.
Cette étude confirme d’ailleurs les résultats d’autres études importantes publiées fin 2006 dans le Journal of the American Medical Association. L’étude ACTIVE (Advanced Cognitive Training for Independent and Vital Elderly) - une importante étude longitudinale impliquant des chercheurs de 6 prestigieuses universités financée par le National Institute of Health (agence médicale gouvernementale américaine) - a, par exemple, mis en avant les bénéfices à court et à long terme qu’apportait, dans la vie de tous les jours, l’entraînement de ses capacités cognitives : le groupe qui avait suivi un tel entraînement a eu beaucoup plus de facilités à réaliser des tâches telle que conduire, gérer ses finances ou résoudre des problèmes que le groupe contrôle n’ayant pas suivi d’entraînement.

Favoriser la prévention de la maladie d’Alzheimer

L’espoir que de telles études puissent aider à favoriser la prévention des maladies neurodégénératives ou d’Alzheimer est réel pour le Dr Robert Bender et il l’exprime avec enthousiasme : « notre équipe est vraiment très excitée par les résultats de cette étude. La maladie d’Alzheimer est l’une des maladies les plus pénibles qui soit, pas uniquement pour ceux qui en sont atteints mais également pour leurs proches. (...) Nous voulons tous savoir comment maintenir notre cerveau en bonne santé et comment rester alerte durant toute notre vie ».
Vice-président scientifique de la société SBT, la société française qui conçoit et édite les jeux en ligne HAPPYneuron, le Dr Bernard Croisile exprime également sa satisfaction : « les résultats de cette étude indépendante, menée par une équipe américaine, sont très positifs même s’ils demandent à être confirmés par d’autres travaux sur un plus grand nombre de patients. Ils démontrent l’impact positif que la stimulation cognitive (intégrée à d’autres actions sociales et diététiques) peut avoir, non seulement sur la plasticité cérébrale mais également sur la qualité de vie des patients. ». Michel Noir, président du directoire de SBT, conclut : « ces résultats sont la récompense de nos travaux et ils renforcent les convictions que nous exprimons depuis plusieurs années. C’est évidemment un formidable espoir qui prend tout son sens dans ce début d’année Alzheimer ».

Contacts Presse

Philippe Strosser, Directeur des Opérations
Tél. : +33 (0)4 78 89 75 40
E-mail : p.strosser@sbt.fr

Rouge Carmin, Karine Tarondeau
Tél. : +33 (0)4 72 54 43 10 / +33 (0)6 17 87 34 50
E-mail : ktarondeau@rougecarmin.com

SBT en bref

Créée par une équipe de scientifiques et de neuropsychologues, Scientific Brain Training (SBT) conçoit et développe des programmes ludiques d’évaluation, d'entraînement et de maintien des capacités mentales et cognitives. Diffusés sur support papier, CD-Rom, DVD, sur téléphones mobiles et sur Internet, les produits de SBT s’adressent à une cible large :
- le grand public qui, sur le site www.happyneuron.fr, peut profiter d’un espace supervisé d’entraînement et de stimulation cognitive,
- les professionnels de la santé (orthophonistes ou animateurs de maisons de retraite) qui s’appuient sur les produits spécialisés pour leurs actions de rééducation ou d’accompagnement de la personne avançant en âge,
- les consultants et services de ressources humaines qui désirent évaluer le potentiel cognitif des personnes en cours de recrutement ou en situation de mobilité.
SBT est cotée sur le marché libre d'Euronext Paris depuis le 5 mai 2006 (ISIN : FR0004175222 / mnémonique : MLSBT).
http://www.sbt.fr - http://www.happyneuron.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant