IMOCA : Abandon de Maître CoQ

le
0
IMOCA : Abandon de Maître CoQ
IMOCA : Abandon de Maître CoQ

Contraints à un arrêt technique à Roscoff depuis lundi matin, Jérémie Beyou et son co-skipper Philippe Legros (Maître CoQ) ne reprendront pas la mer. Ils abandonnent.

Victime dimanche soir d'une casse au niveau d'un étai (câble qui tient le mât), le monocoque IMOCA 60 pieds Maître CoQ skippé par Jérémie Beyou et Philippe Legros a du observer une escale technique lundi dans le port de Roscoff. En fin de matinée, les réparations étaient terminées mais l'équipe technique du skipper breton a du attendre quelques heures afin de savoir si celles-ci seraient efficaces techniquement.

Après consultation de spécialistes, la réponse est tombée dans l'après-midi : c'est non ! Trop risqué au regard des prévisions météo. Maître CoQ (ex-Banque Populaire, 2eme du dernier Vendée Globe) ne peut pas repartir dans ces conditions et doit donc abandonner la course. Il s'agit d'un nouveau gros coup dur pour Jérémie Beyou (39 ans), un prétendant à la victoire, déjà contraint à l'abandon en début de course lors de ses deux participations au Vendée Globe (2008, 2012).

Déclaration de Jérémie Beyou à Roscoff : « C'est très dur pour nous deux, pour l'équipe, les partenaires... Mais aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies en termes de sécurité pour les hommes et le matériel. Il va falloir se poser et analyser tout cela avec l'équipe. Aujourd'hui il y a deux scénarii en fonction des conclusions que l'on tirera : soit on convoie le bateau a Saint-Barth pour prendre le départ de la transat B2B et se tester face à la concurrence à armes égales, soit on rentre en chantier afin de naviguer plus tôt en 2016. » (communiqué de presse)

Déclaration de Stéphane Sallé, DG Maître CoQ : « Comme les collaborateurs de l'entreprise, je suis extrêmement déçu de cet abandon. Mais je partage évidemment cette décision car la sécurité est un sujet capital dans notre entreprise où nous veillons à ce que nos salariés puissent travailler dans des conditions de risque minimum. Je ne vais pas demander à Jérémie et Philippe de reprendre la mer dans ces conditions de doute. Et notre objectif est clair, le Vendée Globe, donc nous allons optimiser cette période pour encore mieux nous préparer. » (communiqué de presse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant