Immortaliser chaque moment de sa vie avec le "lifelogging"

le
0
Immortaliser chaque moment de sa vie avec le "lifelogging"
Immortaliser chaque moment de sa vie avec le "lifelogging"

Lorsqu'il a perdu ses deux parents, emportés par le cancer alors qu'il était jeune adulte, l'entrepreneur Martin Källström s'est donné un objectif: saisir chaque instant, dans sa vie et par la caméra.Le résultat des efforts est un petit objectif sans interrupteur qui immortalise tous les moments de la vie, et qui promet d'alimenter les débats sur le respect de la vie privée.A 38 ans, ce Suédois, fondateur de la compagnie Memoto, n'a pas de temps à perdre pour faire connaître son appareil de "lifelogging", l'activité qui consiste à consigner sa vie sur support numérique."Quand on perd ses parents, on se rend compte qu'on n'est pas immortel. Ça m'a résolument guidé dans mes affaires. Je ne peux pas attendre de réaliser mes rêves dans l'avenir. Je dois vivre mon rêve maintenant", dit-il à l'AFP.Son rêve: équiper la terre entière de cette petite caméra aussi discrète qu'un ipod, accrochée par un clip à un vêtement ou à un tour de cou, qui prend une photo toutes les 30 secondes."Traditionnellement, les gens n'apportaient leur appareil que pour des événements particuliers où tout le monde s'habillait et faisait un sourire". Mais "on ne sait pas par avance quels moments seront importants"."Peut-être que vous allez rencontrer votre future femme ou assister à un accident ou un crime. Ce sont des images que vous aurez peut-être envie de revoir", suggère-t-il.L'appareil range les photos par localisation (avec un GPS), heure et éclairage. L'utilisateur peut publier sur Facebook ou Twitter.Prometteur aussi dans le sport et la santéLe lifelog est le fait d'enregistrer et d'archiver sur support numérique toutes les informations de sa vie: textes, informations visuelles, fichiers audio, ou même données biologiques provenant de capteurs sur le corps.Il est en plein essor, avec des applications multiples, comme Saga, qui propose d'écrire "l'autobiographie digitale" de chacun à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant