Immobilier : votre commune est-elle concernée par le prêt à taux zéro ?

le
1

CONTENU INTERACTIF - Depuis le 1er janvier 2015, dans 6000 communes en France, on peut acheter certains logements en bénéficiant d'un prêt à taux zéro, aux quatre coins de la France. Moyennant quelques conditions indispensables.

«Réhabiliter les logements anciens en milieu rural.» C'est l'objectif du gouvernement, qui a publié en ce début d'année une liste de 5920 communes en France, où certains logements anciens sont ouverts à l'achat en bénéficiant d'un prêt à taux zéro (PTZ). Ces communes ont été sélectionnées pour leur caractère rural, leur niveau de services et d'équipements existants et leur potentiel de logements à réhabiliter pouvant être remis sur le marché.

Pour pouvoir bénéficier de ce procédé, quelques conditions sont obligatoires, en plus du fait que le bien soit situé dans l'une des communes rurales éligibles. L'acheteur a l'obligation, par exemple, d'entreprendre des travaux d'amélioration d'un montant au moins égal à 25% du coût total de l'opération, qu'il devra réaliser dans un délai de 3 ans à compter de l'émission du prêt. Par l'expression «travaux d'amélioration», le texte entend la création de surfaces habitables nouvelles ou de surfaces annexes, la modernisation, l'assainissement ou l'aménagement de surfaces habitables ou annexes et enfin les réhabilitations permettant de réaliser des économies d'énergie.

Concernant les travaux relatifs à l'économie d'énergie, seuls les montants non financés par l'éco-PTZ seront pris en compte. Les plafonds de ressources pour bénéficier de ce prêt ainsi que les montants sont identiques à ceux définis pour le PTZ dans le neuf. Pour Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier en prêts immobiliers CAFPI, ce mécanisme devrait s'étendre sur tout le territoire. «En attendant la relance de l'immobilier neuf, une telle mesure permettrait de remettre sur le marché en zone tendue des logements aujourd'hui disponibles et inutilisés car dégradés», explique-t-il, en insistant sur le fait que ce dispositif serait d'une grande aide pour les accédants, notamment les plus jeunes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.