Immobilier : sévère crise en Espagne

le
2
L'Espagne, qui a beaucoup trop construit, mettra plusieurs années à résorber les stocks. Les prix devraient chuter comme au Portugal ou encore au Pays-Bas.

L'Espagne est sous pression, les taux d'intérêt s'envolent et l'immobilier flanche. Selon l'agence Standard & Poor's, «le marché du logement devrait mettre quatre ans à retrouver l'équilibre». Réunis à Vienne (Autriche) le week-end dernier, les agents immobiliers européens du réseau Era, sont encore plus pessimistes. «Les prix ont trop augmenté et il faudra six à dix ans pour absorber le stock de 600.000 logements qui n'ont pas trouvé preneur», estime Orlando Gonzalez, représentant pour l'Espagne et le Portugal du réseau américain. D'ici là, les prix devraient chuter. Le groupe de franchisés est présent dans 15 pays du Vieux Continent. Mais il a cargué les voiles sur certains marchés: il comptait 70 agences en Espagne, il n'en a plus que 3. «Nous sommes sortis de Grande-Bretagne, d'Irlande, de République tchèque et de Finlande», reconnaît François Gagnon, le président d'Era Europe.

Un marché européen hétéroclite

Le groupe reste présent au Portugal. Là, les prix ne se sont pas envolés, mais le marché moyenne gamme est complètement «gelé», alors que le haut de gamme et les biens de petite taille résistent mieux. «Certains particuliers préfèrent sortir leur argent de la banque et investir dans de petites surfaces, ce qui a maintenu de l'activité sur ces biens», explique le réseau, selon qui les prix ont chuté de 10 % au Portugal au premier trimestre 2012 (par rapport au trimestre précédent) avec un prix moyen de 1248 euros le mètre carré.La péninsule Ibérique n'est pas seule à être en crise. Aux Pays-Bas aussi, l'immobilier tangue. En zone euro, l'immobilier est aussi hétérogène que les économies. «En France, le marché résiste. En Allemagne, il se développe, résume François Gagnon. Et en Turquie, où nous venons de nous implanter, il est en plein boom.» Il reconnaît avoir perdu pas mal d'argent en Espagne, mais garde un regard positif sur l'Europe. Il faut dire qu'il réside en Floride, la crise de l'immobilier, il l'a donc vue de près. Réservé sur la santé économique des Etats-Unis, François Gagnon est prudent. «En Floride, les prix de l'immobilier ont chuté de 40 % en deux ans. Ils vont remonter, mais cela prendra du temps», assure-t-il.

LIRE AUSSI:

» Londres veut faciliter l'achat immobilier

» Quatre pays européens encadrent les loyers

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le lundi 25 juin 2012 à 11:09

    Je suis locataire ...j'estime que dans 2 ans maxi les opportunités vont fleurir en immobilier..! cela fait un peu vautour mais les apparts à 180 000€ à descendre en flèche à 110 /115 000 ..on voit déjà cela !

  • berco51 le lundi 25 juin 2012 à 09:16

    Les agents immobiliers comme à leur habitude nous enfument en ne disant la vérité que sur les marchés où ils ne sont pas .Les prix en France sont également très surévalués et là d'aprés eux il y a résistance . C'est de la méthode Coué