Immobilier: S&P parie sur un recul des prix de 15%

le
15
L'agence de notation Standard & Poor's estime qu'en France la diminution des capacités d'emprunt entraînera une baisse des prix de l'immobilier.

Voilà qui tranche avec les prévisions des agences immobilières. Alors que Century 21 prévoit une stabilité des prix de l'immobilier cette année, Standard & Poor's anticipe une baisse des prix de 15 % d'ici fin 2013. La démonstration de l'agence de notation est rigoureuse: en France, quand les capacités d'emprunt diminuent, les prix de l'immobilier piquent du nez. Ainsi, entre septembre 2007 et mars 2009, les capacités d'emprunt ont reflué de 7 %, avec à la clé une baisse des prix de 10 % entre mars 2008 et juin 2009. «Dans les dix-huit prochains mois, nous attendons une chute de la capacité d'emprunt de même ampleur, lit-on dans la note de S & P, publiée hier. Et nous anticipons aussi en 2012 une réduction de 20 % du nombre de prêts immobiliers.»

Voilà pourquoi l'agence de notation prédit un recul des prix de 15 %. Pour étayer sa démonstration, elle donne quelques exemples ­illustrant la plus grande exigence des banques en matière de crédits immobiliers. Dès juillet 2011, la durée moyenne des crédits était passée à 211 mois (17 années et demie) contre 237 mois (presque 20 ans) en mars. Quant au nombre de crédits, il a déjà plongé de 40 % en février dernier. Autre indicateur qui plaide pour un repli des prix: le pouvoir d'achat réel risque de baisser en France: selon Standard & Poor's, au premier semestre, l'inflation atteindrait 1,3 %, alors que le revenu disponible n'augmenterait que de 1 % et ne connaîtrait pas d'évolution au second semestre. Quant aux taux d'intérêt, ils pourraient grimper à 5 % d'ici la fin de l'année, contre 4,7 % en moyenne en décembre. Des données macroéconomiques plausibles qui font l'impasse sur un élément mis en avant par les agences immobilières, la dimension psychologique liée à l'achat d'un logement. Les prochains mois diront si la raison l'a emporté sur la passion, si S & P a de meilleurs capteurs que les professionnels de l'immobilier

LIRE AUSSI:

» L'immobilier est devenu inaccessible aux plus jeunes

» En France, l'immobilier revient à la raison

» Première baisse des prix de l'immobilier ancien à Paris

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

» Des solutions pour bien acheter un logement(avec Le Particulier)

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phiphou le dimanche 15 avr 2012 à 20:24

    Nan, ils se trompent ! on ne leur a pas dit que les immeubles montaient jusqu'au ciel ? surtout en France et en particulier à Paris ! les bobos, très intelligents, accompagnés par ces puits de science que sont les agents immobiliers, voient le marché encore monter d'au minimum 20% et moi, je leur fait confiance. Faut pas oublier qu'on est en train de changer de monde !

  • gepadtun le samedi 14 avr 2012 à 19:29

    -15% par an pendant 5 ou 6 ans, quoi de plus normal après une bulle spéculative de 15 ans ?

  • omigda le vendredi 13 avr 2012 à 13:55

    bordo: 79% de l'épargne française est investie dans la pierre, après on pleure d'avoir 0 croissance, aucune aide pour les PME, etc etc...

  • titi18 le vendredi 13 avr 2012 à 12:45

    La baisse concerne surtout les maisons en mauvais était pour lesquelles il est nécessaire d'un gros budget pour l'isolation, réparation diverses, mise au nomes, refection des pièces mais globalement une fois l'appartement/maison restaurée le coût de l'immobilier reste très élevé car les terrains sont chers, la main d'oeuvre, les charges et taxes diverses et le matériels. Ceux qui croient qu'ils pourront de bonnes affaires, ce font des idées.

  • bordo le vendredi 13 avr 2012 à 12:37

    omigda, C'est peut-être un investissement stérile, mais quand tu es à la retraite et que tu es propriétaire de ton logement, tu es bien content. Ainsi, j'adore avoir investi dans Natixis, mais si tu veux, si les actions étaient encore matérialisées en papier, celà les mettrait au prix du papier hygiénique. Donc la valeur en serait limitée et en tout cas, l'usage unique.

  • omigda le vendredi 13 avr 2012 à 11:08

    les prix baissent et les TAUX baissent, les paradigmes de la dernière décennie ne fonctionnent plus. L'immo est dans une bulle, un -30% aidera les français et la France à créer de la valeur ajoutée grâce à notre épargne et ainsi ne plus mettre nos bas de laine dans un investissement stérile qu'est l'immo! CQFD!

  • M2031727 le vendredi 13 avr 2012 à 10:19

    "shag1 il y a une heureles prix baissent, les taux augmentent : on paiera autant chaque mois :( et vice versa"Bah non, se constituer un apport c'est peut-être un gros mot mais c'est la façon la plus intelligente d'acheter...

  • 50540995 le vendredi 13 avr 2012 à 09:58

    Enfin des propos crédibles fondés sur des données chiffrées qui traduisent le comportement des français en situation de réduction des capacités d'emprunt.Contrairemen à ce qu'affime Le Figaro, ces données observées sur les français,et non pas sur des zombis, intègrent et refètent à l'évidence la dimension psychologique de leur comportement d'achat.

  • tophe01 le vendredi 13 avr 2012 à 09:43

    Je voulais dire que les maisons au juste prix ne passent pas les agences, les transactions se font de part a part.

  • tophe01 le vendredi 13 avr 2012 à 09:42

    Pas en lozère, les prix sont bas et cela baissera guère. Les maisons au juste prix ne se vendent même pas en agence. Les maisons que l'on voit sur les sites sont soit trop chères, soit à refaire. Ici, le m2 viabilisé est à 30 euros. Imbattable. Un F4 en location, selon les endroits, c'est 350 euros sans compter les APL. Imbattable. Le seul problème pour les arrivants, trouver un job.