Immobilier : recul persistant des prix en Ile-de-France

le
3
Le nombre de ventes d'appartements anciens a reculé de 15%. (© Phovoir)
Le nombre de ventes d'appartements anciens a reculé de 15%. (© Phovoir)

Les mois se suivent et se ressemblent en Ile-de-France :  31.110 logements anciens ont été vendus de décembre 2014 à février 2015, en baisse de 14% par rapport à la même période  il y a un an, et de 13% par rapport à la moyenne de ces dix dernières années.

Ce recul affecte tous les départements. Ainsi, le nombre de ventes d’appartements anciens a reculé de 15% à Paris et dans l'Essonne et de 26% dans les Hauts-de-Seine, alors que les ventes de maisons se sont stabilisées dans le Val-d’Oise (-1%) et ont légèrement progressé dans le Val-de-Marne (+2%).

Bloc "A lire aussi"

Cependant, les premiers résultats pour les ventes de mars, nettement plus encourageants, pourraient venir compenser au moins en partie le repli des ventes pendant les deux premiers mois de l’année, indiquent les notaires.

Comme les mois précédents, la baisse du prix des logements se prolonge autour de 2% en rythme annuel en île-de-France, pour les appartements comme pour les maisons. A Paris, le prix de vente ressort à 7.920 euros par m² en recul de 2,9% en un an. Il a cédé 1,2% de novembre 2014 à février 2015 et 0,8% en données corrigées des variations saisonnières, ce qui atténue le recul en cette période de l'année. Au vu des compromis signés, une tendance globalement baissière se poursuivra pour les appartements.

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • corwin le jeudi 23 avr 2015 à 16:46

    Un immobilier cher est un boulet pour une économie nationale. Cela crée certes une impression de richesse, mais cela constitue un coût surtout. Sans compter que cela capte de l'argent, bien souvent celui des actifs au profit d'inactifs.

  • bernm le jeudi 23 avr 2015 à 16:24

    Il est urgent d'attendre...

  • ppsoft le jeudi 23 avr 2015 à 16:11

    Désolé, mais ça reste des prix complètement délirants.