Immobilier: près de 8 Français sur 10 jugent «difficile» d'acheter dans leur commune

le
4
Immobilier: près de 8 Français sur 10 jugent «difficile» d'acheter dans leur commune
Immobilier: près de 8 Français sur 10 jugent «difficile» d'acheter dans leur commune

«Difficile de devenir propriétaire» dans sa commune à l'heure actuelle. C'est l'avis de près de 8 Français sur dix, selon un sondage Ifop réalisé pour le courtier en prêts immobilier Immoprêt, publié jeudi. Lors de cette enquête, 77% des personnes interrogées ont estimé «plutôt difficile» (54%) voire «très difficile» (23%) d'acheter un logement dans leur commune. Seuls 23% jugent une acquisition facile (20%) ou très facile (3%).

En matière de logement et de coûts associés, les attentes des Français vis-à-vis de leur commune sont tout d'abord une baisse de la fiscalité locale (pour 43%) et un accès à la propriété facilité (30%), les deux réponses les plus fréquemment citées par les sondés, qui pouvaient en donner plusieurs. Rendre les logements plus économes en énergie» (27%), rénover les logements existants (23%) et limiter le niveau des loyers (20%) sont les autres attentes des Français selon ce sondage.

Proposer «des solutions adaptées pour les personnes âgées ou dépendantes» (17%) et «développer les logements pour les jeunes» (14%) ou encore «construire davantage de logements pour répondre à la demande» (14%) et «faciliter l'obtention des logements sociaux» ont été cités moins souvent. Quant à «renforcer la mixité sociale», ce n'est une préoccupation que très marginalement évoquée (7%).

L'emplacement, un facteur déterminant pour les futurs propriétaires

Interrogés sur l'action de leur commune en matière de logement, plus de six sondés sur dix (64%) l'ont jugée «satisfaisante» (57% «assez satisfaisante» et 7% «très satisfaisante»), 36% étant d'un avis contraire (29% «peu» satisfaits et 7% «pas du tout»).

Toutefois en région parisienne, où existent de grandes tensions sur le marché du logement, la proportion d'insatisfaits monte à 42% et même à 50% au sein des occupants de logements sociaux en général.

En choisissant leur logement, les Français ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmaignan le vendredi 17 jan 2014 à 11:48

    L'immobilier n'est pas un bien de consommation. Il est donc normal qu'il soit plus difficile de s'acheter un appartement qu'un iphone et que cela demande beaucoup plus d'effort, voire de privation. Notion que les gens ont du mal à intégrer de nos jours.

  • faites_c le vendredi 17 jan 2014 à 10:02

    "acheter dans leur commune" et "limiter le niveau des loyers (20%)" Encore un sondage qui mélange les torchons et les serviettes! Quel est le rapport entre le niveau des loyers et l'achat d'un bien immobilier! Les personnes qui ont répondu à ce sondage ont manifestement répondu au hasard ou alors l'objectif du sondage et son interprétation est à côté de la plaque par rapport au titre de l'article!

  • M4358281 le vendredi 17 jan 2014 à 09:47

    quand les terrains sont pris pour construire des bureaux qui seront à moitié vides..et vu la rareté du foncier ..l'habitat n'a pas fini de souffrir

  • heimdal le jeudi 16 jan 2014 à 23:11

    La fiscalité locale est devenue la bête noire des primo-accédants .Aucune garantie d'augmentation basée sur l'indice à la consomation mais uniqument le bon vouloir des communes ,départements et régions toujours plus voraces