Immobilier : pourquoi il vaut mieux louer et ne plus acheter

le , mis à jour le
168

Je viens de mettre mon appartement en vente, avec la ferme intention de redevenir locataire" ; "J'ai vendu mon appartement, je loue et je fais plein d'économies" ; "A tous les dinosaures qui pensent qu'il est toujours mieux d'acheter car on se constitue un patrimoine, ouvrez les yeux, on a changé d'époque !" Des messages comme ceux d'Ilya, de Martin ou de Deputy, nous en avons lu beaucoup lorsque nous avons demandé à nos internautes s'ils préféraient acheter ou louer.

Pourquoi l'achat ne fait plus autant rêver ? D'abord, pour nombre de locataires, la question ne se pose pas : "Je n'ai pas les moyens de devenir propriétaire", tranche Marie-Hélène. En effet, malgré la baisse des prix et des taux, sur laquelle les agences immobilières et les banques ne cessent de communiquer, l'accès à la propriété n'est toujours pas à la portée de toutes les bourses.

L'enquête menée par le site Meilleursagents.com en septembre (2015) sur la part des revenus mensuels consacrée à l'achat le démontre bien. Dans quatorze villes sur trente analysées, cette part dépassait les 33 %, soit a priori le seuil au-delà duquel les banques ne prêtent plus. C'est évidemment le cas à Paris, où elle flambe à 79 %. Mais c'est vrai aussi de Nice, Bordeaux, Aix-en-Provence, Montpellier, Lyon, Toulouse, Lille, Toulon, Nantes, Villeurbanne, Marseille, Rennes et Strasbourg. De leur côté, les locataires ne franchiraient cette limite que dans sept villes sur trente. Et encore, l'étude ne tient compte que du prix d'acquisition. Si on y ajoutait les frais de notaire, les charges de copropriété, la taxe foncière... le déséquilibre serait plus important.

Pour aller plus loin : Quand même les agents immobiliers déconseillent d'acheter

Vous n'habitez pas dans l'une de ces communes où l'achat est devenu quasiment impossible ? Ou votre situation financière vous permet malgré tout de devenir propriétaire ? Félicitations ! Mais l'opération se...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ECP1988 il y a 4 mois

    Beaucoup de détenteurs d'euros ont peur des taux négatifs mais cette anomalie ne signale t elle pas le risque de déflation ?

  • ECP1988 il y a 4 mois

    @ bearnhar : en s'éloignant des foules on fait de bonnes affaires et quand on n'a plus le fil à la patte de l'emploi salarié on a le choix. Le prix que vous donnez ne m'étonne pas , par contre vous parlez plus bas d'un loyer de 900 euros qui me parait élevé pour un bien à 81000 euros ?

  • bearnhar il y a 4 mois

    kpm745 : j'ai fait mon calcul, j'ai acheté loin de Paris et pas loin de la mer, au lieu de payer 300 000 ou 350 000, j'ai payé 81000 frais d'agence inclus et d'ici qques années à moi le grand air. Vous avez raison, ceux qui achètent aux prix que vous citez, j'ai vu un T3 dans le 18e à 600 000€, ne peuvent que perdre, mais si ça les amuse...

  • calippe3 il y a 4 mois

    les taxes foncières et les charges de copropriétés sont abusives dans les villes et vraiment mal évaluées ex vous êtes dans un quartier dit chic ou pas le prix au mettre carré est différent normal mais l'impôt foncier est le même .....à surface égale ....pas très juste tout ça

  • SuRaCtA il y a 4 mois

    M4369955 MLP sera au second tour en 2017 mais ne peut pas l'emporter face à un candidat de roite malgré le context actuel qui en effet lui est très favorable, le FN a été incaple de remporter une région ou même un département comme voulez vous qu'il gagne le pays... Pour 2022, c'est trop lon donc tout est possible!

  • M4369955 il y a 4 mois

    Le scénario 2 de kpm est déja enclenché, ceux qui ne le voient pas avec tout ce qui se passe ont des problèmes de vue ou de compréhension ... Ceci dit je ne comprends pas pourquoi selon kpm, ce scénario entrainerait une baisse de l'immobilier ?

  • SuRaCtA il y a 4 mois

    kpm745 je ne crois pas à votre scénario 1 du moins pas avant bon nombre d'année,s les différences compétivités et de rémunération ne s'effacent pas du jour au lendemain (regarder la Grèce, le Portugal ou même l'Epagne entre dans la CEE au début des 80's...). Quand à votre hypothèse 2, elle supose un changement politique radical qui n'est pas réalite avant au mieux 2022..

  • kpm745 il y a 4 mois

    Omigda : je suis dans le 92. Ça ne grimpe pas si sec que ça. Il y a une petite poussée à cause de la baisse des taux. Logiquement, ça ne va pas durer car les taux ont atteint les limites

  • kpm745 il y a 4 mois

    SuRaCtA : Je suis d’accord avec vous mais on peut toujours essayer de se projeter vers l’avenir. Moi je vois 2 scénarios : 1) la mondialisation/globalisation se poursuit et on ira vers une homogénéisation des prix au niveau mondial. 2) Retour aux frontières et arrêt des flux d’immigration. Dans les 2 cas, les prix de l’immobilier en France baisseront. Ne pas oublier aussi que le pétrole bon marché (moteur de la croissance) est en train de s’épuiser.

  • omigda il y a 4 mois

    les prix baissent? chez moi dans le 92 ca grimpe sec et tout se vend.bises