Immobilier : pour vendre, modérez vos prix

le
11
Le stock de biens à vendre est important, les acheteurs sont en position de force. Les vendeurs doivent en tenir compte et ne plus surévaluer leurs biens.

Alors les prix de l'immobilier? Ils baissent vraiment? La question intéresse autant les acheteurs que les vendeurs. Ces derniers devront tenir compte de la nouvelle physionomie du marché, car «les acheteurs ne veulent plus acheter à n'importe quel prix», rappelle Laurent Vimont, le président de ­Century 21. Globalement, en France, le prix des logements anciens a baissé en moyenne de 1,8% l'an dernier selon le ­réseau d'agences immobilières. Le prix moyen du mètre carré en France ressort ainsi à 2568¤ (3428 ¤/m² pour les appartements, 2026 ¤ pour les maisons). Mais les évolutions restent contrastées. Ainsi, les prix ont augmenté en Bourgogne ou en Aquitaine de 4 et 5%, mais ont chuté de plus de 6% en Basse-Normandie. Le réseau chiffre à 2,9% le recul des prix en Ile-de-France et à 5% dans les Hauts-de-Seine. Fait significatif, les prix ont baissé de 3,9% à Paris (8190¤/m² en moyenne). Le réseau Laforêt, évalue, lui, la baisse des prix à Paris à 2%. Même dans la capitale, les arbres ne montent plus au ciel. Les prix des logements non plus.

«Sur certains biens peu recherchés, la baisse peut même atteindre 15% par rapport au prix affiché au départ», note Aymar d'Humières, chez Laforêt. «La baisse des prix du haut de gamme est nettement plus forte que celle des ventes moyennes», observe de son côté Charles-Marie Jottras, président de Féau. Les particuliers qui mettent en vente leur appartement à un prix trop élevé risquent de ne pas trouver preneur.«Aujourd'hui, les acheteurs ont le choix, ils éliminent les biens trop chers», ajoute Laurent ­Vimont. Pour 2014, les professionnels tablent sur un recul des prix de l'ordre de 2% à taux de crédit inchangé. Grâce à l'effritement des prix, les transactions reprennent.«Le volume de ventes progresse, sauf sur des zones ­géographiques composées de résidences secondaires ou dans des territoires ruraux», note Laforêt.

SERVICE:

» Retrouvez les annonces immobilières dans toute la France avec Explorimmo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • juillia3 le jeudi 30 jan 2014 à 16:09

    je prefere garder que de brader!! ca repartira a la hausse quoi que l on fasse quoi que l on dise , c est mathematique le prix de construction ne sesse d augmenter !! le prix d un parpaing a ete multitiplier par 5 en 10 ans alors faite le rapport !!!!croyez vous que celui ci va diminuer !!!!!!!!!!!!!!

  • M1945416 le lundi 13 jan 2014 à 10:36

    le prix d'un bien est subjectif, tout dépend de sa situation, s'il y a du boulot dans le secteur, s'il est bien entretenu , ext ... et bien sur ça varie d'une agence à l'autre ..

  • supersum le lundi 13 jan 2014 à 10:27

    * Prix net vendeur

  • supersum le lundi 13 jan 2014 à 10:26

    Century sont de gros voleurs qui font du chiffre proposition de century 180000 euros à débattre, je l'ai vendu 225000 euros proposée à 235000 euros avec une autre agence. Century m'auraut donc bai*ser de 45000 euros minimum

  • supersum le lundi 13 jan 2014 à 10:21

    Dans vos rêves, on est pas pressé, perso j'ai vendu en 6 mois sans soucis

  • M1945416 le lundi 13 jan 2014 à 09:57

    quand au "conseilleurs" c'est toujours pareil , c'est pas eux les perdants ; facile de conseillers de vendre à perte dans ce cas là , a signaler que c'est les mêmes qui conseillaient aux clients d'acheter en 2007

  • M1945416 le lundi 13 jan 2014 à 09:55

    une semaine on nous raconte que l'immobilier va bien , la semaine suivante c'est le contraire ... la seule question c'est de savoir si on veut rester locataire ou devenir propriétaire ...

  • M6602723 le lundi 13 jan 2014 à 09:46

    il est urgent d'attendre encore, il y a un potentiel de baisse important au minimum - 20 %, l'immo a déjà baissé de 10% mais les stat' sont bidonnées par les acteurs de l'immo (notaires, agence immobilière et promoteurs).Ne pas oublier que pendant la période de 1993 à 1999 il y eut -5% de baisse par an en environ et au final il y eut - 40% de baisse.Et aujourd'hui la conjoncture économique est bien plus grave qu'en 1993.

  • lsleleu le lundi 13 jan 2014 à 09:29

    pour vendre, modérer le prix : ça c'est un scoop !

  • sade11 le dimanche 12 jan 2014 à 23:58

    A part le centre ville, fuyez tout le reste.