Immobilier parisien : nouvelle baisse au mois de mars

le
15

Depuis 2011, les prix de l'immobilier parisien ont baissé de pr�s de 10% selon MeilleursAgents.
Depuis 2011, les prix de l'immobilier parisien ont baissé de pr�s de 10% selon MeilleursAgents.

Les prix de l'immobilier parisien auraient baissé de 0,4% en mars d'après le baromètre mensuel du réseau MeilleursAgents.com. En moyenne, les prix à Paris seraient passés sous les 7800¤/m² le mois dernier.

« L'érosion progressive des prix se poursuit dans la continuité de février. En mars, le prix moyen des appartements à Paris a baissé de -0,4% fixant d'ores et déjà le prix du m² à 7.795¤, en dessous de la barre des 7.800¤ » expliquait Sébastien de Lafond, président et cofondateur de MeilleursAgents, dans son commentaire mensuel des prix de l'immobilier parisien.

Faisant allusion aux décalages observés entre les prix annoncés par les notaires et les prix des réseaux d'agences, Sébastien de Lafond précisait au sujet du chiffre de 7795¤/m² : « C'est ce prix qu'observeront les Notaires début septembre sur les actes définitifs signés au 2e trimestre ». Nous relayions en effet la semaine dernière les chiffres publiés par les notaires, en léger décalage avec ceux de MeilleursAgents (lire l'article).

Presque 10% de baisse depuis 2011

Depuis le début de l'année, les statistiques du réseau immobilier enregistrent une baisse des prix de 0,9%. Sur plus longue période, « les prix moyens parisiens ont ainsi baissé de -9,7% depuis le plus haut du marché atteint en juin 2011 », relève MeilleursAgents dans son communiqué.

À noter que ces variations sont des moyennes pour l'ensemble des 20 arrondissements de Paris. Dans le détail, chaque arrondissement a pu suivre ses propres variations sur les périodes indiquées.

Les petites surfaces également touchées

Au cours des derniers mois, les réseaux immobiliers ont régulièrement souligné que la baisse touchait principalement les grandes surfaces (5 pièces ou appartements supérieurs à 150m²) tandis que les prix des petites surfaces (studios) avaient tendance à se maintenir.

Or, MeilleursAgents note un changement de tendance, ou plutôt un rééquilibrage, sur le mois dernier : « Le marché souffre toujours de l'absence des investisseurs qui se sont détournés des petites surfaces (studio ou deux pièces) pour les raisons d'incertitude que l'on connait (encadrement des loyers, fiscalité, traitement des plus-values...). Sur ce segment, les prix ont baissé plus fortement que la moyenne : -0,5% », expliquait Sébastien de Lafond.

« Les familles qui cherchent un logement pour emménager avant l'été et inscrire leurs enfants à l'école avant la rentrée scolaire permettent aux prix des grandes surfaces (3 pièces et plus) de résister un peu mieux à l'érosion : -0,3%. Cette demande saisonnière s'atténuera après le printemps », analysait-il.

Autre information intéressante communiquée par MeilleursAgents : « Les arrondissements parisiens les plus chers (Rive Gauche, 8ème, 16ème) sont ceux dont les prix baissent le plus » dans les statistiques du mois de mars.

Chiffres pour l'Île-de-France

En-dehors de Paris, les prix seraient restés globalement stables dans le reste de l'Île-de-France, avec des variations très réduites par rapport au mois de février, s'échelonnant de -0,2% à +0,2% dans le 77, le 78, le 91, le 92, le 94 et le 95. Seule la Seine-Saint-Denis (93) connaît une hausse relativement significative de ses prix immobiliers : +0,5% au mois de mars, mettant ainsi un terme à une longue succession de baisses répétées.

X. Bargue

Le prix au mètre carré en région parisienne, arrondissement par arrondissement, ainsi que dans toute la France, peut être consulté sur le site Boursorama, ainsi que les annonces immobilières dans toute la France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le mercredi 8 avr 2015 à 09:15

    soit on achète soit on reste en location, et là on paye un loyer, c'est un calcul a faire …

  • M2399713 le mercredi 8 avr 2015 à 09:10

    Baisse de 30%??? Rêvez pas les gars...Aucune chance que ça arrive à Paris.

  • kpm745 le mercredi 8 avr 2015 à 06:09

    Souvenez vous il y a un an les professionnels de l'immobilier et les médias nous disaient que c'était le moment d'acheter. En réalité les prix sont encore excessifs. Il faut une baisse d'au moins 30% pour revenir à une situation normale, c'est à dire en phase avec le revenu des ménages

  • M2766070 le mardi 7 avr 2015 à 19:28

    j'crois que c est à cause des locataires ... tiens celui de l élysée a mauvaise réputation, du coup tout le quartier est en baisse....

  • soulamer le mardi 7 avr 2015 à 18:13

    heureusement les acheteurs d'il y a 10 ans peuvent renegocier leurs prets ouf pour eux

  • soulamer le mardi 7 avr 2015 à 18:12

    Les charges vont bientôt depasser le prix des credits

  • c.voyant le mardi 7 avr 2015 à 17:50

    Quand le batiment va tout va..Nous devons nous incliner avec respect devant tous-ceux qui se sont sacrifiés pour redresser la France dans les années 2000 en payant un immobilier surfacturé!

  • c.voyant le mardi 7 avr 2015 à 17:48

    Quand nous regardons l'énormité de la bulle immobilière enFrance, sur les courbes de Friggit , nous voyons que la baisse est à sont tout début... http://cgedd.fr/prix-immobilier-friggit.doc

  • c.voyant le mardi 7 avr 2015 à 17:45

    Si la théorie de Friggit se confirme, c'est à dire que le prix ne peuvent évoluer sur le long terme, plus que le revenu moyen des Français, alors les prix de Paris peuvent redescendrent à 3500€ proche des prix de 2000.

  • frguidez le mardi 7 avr 2015 à 17:41

    Un agent immobilier vous dira toujours qu'il est temps d'acheter, car plus ça achète/vend, plus son business tourne (commissions). Mais le marché Paris-IDF est surévalué de 30%, la baisse est pour le moment lente mais dès que les taux (FED cette année, puis BCE, puis banques) commenceront à remonter, alors la baisse deviendra rude. Les cycles immobiliers à la hausse ou à la baisse sont longs (10ans).