Immobilier : Orpi veut faire baisser les prix

le
22
Pour débloquer le marché, le réseau de 1250 agences estime que deux vendeurs sur trois devront réviser sérieusement leurs ambitions à la baisse.

Pour Bernard Cadeau, président du réseau immobilier Orpi l'heure est venue de «revisiter les prix de l'immobilier». Comme les autres professionnels, il relève que le marché est bloqué avec une chute des transactions de 20% en 2012 et note un fossé toujours grandissant entre les aspirations des vendeurs et les prix que sont prêts à payer les acquéreurs.

Selon les statistiques d'Orpi, lorsqu'un vendeur franchit le seuil d'une agence, le prix moyen qu'il «rêve» d'atteindre s'élevait à 220.000 euros au second semestre 2012. Après discussion et négociation avec l'agent immobilier, le prix affiché retombait à 207.000 euros et la transaction finale ne se réalisait qu'à 187.000 euros. Un fossé de 15% entre l'offre initiale et la demande finale! Au premier semestre, ce même écart n'était que de 7%.

Et pour les maisons c'est encore pire: le prix souhaité (292.000 euros) dépassait de 17% le montant final de la transaction (243.000 euros). Au premier semestre cet écart était de 10%.

Face à ce fossé «handicapant pour le marché» et des délais de vente qui ne cessent de s'allonger passant de 70 jours en moyenne pour 2011 à 103 jours au second semestre 2012, le réseau Orpi a choisi de secouer le cocotier. «Avec des taux qui sont historiquement bas, le facteur essentiel qui peut débloquer le marché, c'est le retour au juste prix», souligne Bernard Cadeau.

Pas de braderie généralisée

Il se donne un trimestre pour convaincre les vendeurs de revoir leurs prix. Cette démarche baptisée «revisitons les prix» devrait aboutir à une baisse des tarifs affichés de 5 à 15%, concernant les deux tiers des 92.000 biens actuellement en stock dans les agences du réseau.

«Attention, il ne s'agit pas d'une grande braderie générale, souligne Bernard Cadeau, les marchés immobiliers sont très contrastés selon les régions et même au sein d'une ville ou d'un quartier. Certains biens sont déjà au juste prix mais c'est une minorité.» Pour appuyer cette démarche et montrer qu'il ne s'agit pas de léser le vendeur, Orpi montre que dans une ville comme Bordeaux, une baisse moyenne des prix de 3% (enregistrée dans les agences du réseau) entre le premier et le second semestre 2012 a occasionné un bond de 20% des ventes et une fonte de 17% des délais de vente.

Si une vente rapide est plus intéressante pour les agents immobiliers, Orpi explique qu'elle est également plus profitable pour le vendeur. D'après ses statistiques, plus le délai de vente d'un bien augmente, plus son prix baisse. Ainsi, un logement vendu en 92 jours n'est négocié que de 2% à la baisse, alors que celui qui ne se vend qu'en 140 jours fait l'objet d'une ristourne de 6% et même de 16% lorsqu'il faut 220 jours pour effectuer la transaction.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titi18 le jeudi 10 jan 2013 à 20:50

    Ceux qui peuvent attendre et qui n'ont pas un crédit relais sur le dos, il serait judicieux d'attendre patiemment que les prix remontent. C'est comme pour les actions, il serait dommage de vendre en ce moment.Quant aux agences immobilières, ce sont des voleurs et souvent en conivence avec les sociétés de DPE, personnelement je n'ai jamais fait appel à eux aussi bien à la vente qu'à l'achat. Si ORPI veut faire baisser les prix, qu'il commence par eux.

  • M5661885 le jeudi 10 jan 2013 à 09:49

    Evidemment qu'ils veulent que les prix baissent ! Sinon, ils ne touchent plus de commissions sur les ventes pas assez nombreuses ! Et ce n'est pas en baissant le prix de 5 ou 10 % que le vendeur va récupérer l'énorme taxation sur les plues-values ! Déjà que l'immobilier locatif ne rapporte rien, maintenant ils cherchent encore à récupérer les plues- values ! Qu'ils fassent pression sur l'Etat pour limiter la taxation des plues-values ... !

  • freddooo le jeudi 10 jan 2013 à 09:38

    les AI devraient être payées pour leur prestation: au mieux 1 % du prix de transac. Ils ne servent pas à grand chose seulement à faire un peu de pression entre les 2 camps pour obtenir un compromis. Pour le reste ils sont généralement incompétents voire malhonnêtes

  • nicoem78 le jeudi 10 jan 2013 à 09:38

    Le problème vient du fait que les agences n'ont pas besoin de vendre beaucoup de bien pour vivre. D'ailleurs, aujourd'hui, ils ne le peuvent pas car le marché est saturé. Les ventes chutes et les agences ferment. Voilà pourquoi on ne va pas faire ce métier. Si les agences se libère de tout le temps perdu (harcèlement des vendeurs "pap", ultra-concurrence), ils pourrait vendre 10X plus avec des commissions de 0,5 à 1% max. Mais pour cela il faudrait que 90% des agences ferment. Peut-être un jour?

  • P.Baelen le jeudi 10 jan 2013 à 01:21

    isobar : donc on ne saurait que passer en premier par agence et donc on ne saurait pas chercher directement sur PAP ? si si je sais le faire ... mais vu les prix loufoques sur ce site, j'en ressors très souvent 'broucou'ille comme ils disent dans le bouchonnois' Des prix raisonnables sur PAP et c'est la lente fin des agences.

  • isobar le mercredi 9 jan 2013 à 20:35

    mais c plus facile de se dire que les agences sont inutiles quand on veut les doubler...quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage, ca deculpabilise les malhonnetes

  • isobar le mercredi 9 jan 2013 à 20:32

    la verite c'est que le pap ne pourrait exister sans les agences...les vendeurs passent par agence, celle ci communique, fait de la pub, les acquereurs voient cette pub, visite.....et apres cherche l'annonce en pap pour se passer de l'agence. Mais si l'agence n'avait pas diffusé le bien, l'acquereur aurait eu plus de mal à trouver et la vente n'aurait probablement pas eu lieu..

  • isobar le mercredi 9 jan 2013 à 20:23

    la commission agence = la remuneration pour la visite ? vous croyez vraiment ca ???ah ué, des fins connaisseurs...mais bon admettons....j'ai 2 questions :pourquoi vous passez par eux ?pourquoi vous ne faites pas le meme metier qui semble tellement facile et remunerateur ?questions subsidiaires : pourquoi autant de haine ? Pourquoi vous passez par eux pour trouver la maison de vos reves, et une fois trouvée, vous essayez de les doubler ?Qui se moque de qui ?

  • SW38 le mercredi 9 jan 2013 à 19:26

    Sinon Orpi peut egalement baisser ses honoraires, ca pourrait faire reparir le marché de l'immo

  • gnapi le mercredi 9 jan 2013 à 18:19

    30 ans c'est long. Surtout vers la fin lorsqu'il faut payer des droits de transmission.