Immobilier : Orpi s'invite dans le smartphone de ses clients

le
3

Simulateur de prix, géolocalisation des biens avec leur adresse précise et même un sytème pour gérer son annonce 100% en ligne entre particuliers... Le réseau immobilier fait lui aussi sa mue digitale.

La révolution digitale n’épargne personne, et surtout pas le secteur de l’immobilier. À l’heure où les exigences des clients passent par leurs smartphones et leurs tablettes tactiles, le réseau immobilier Orpi a estimé - à raison! - qu’il était grand temps de s’adapter, et de se mettre à la page. Il lancera à la mi-avril un nouveau site web, décliné en application mobile, qui promet moult innovations pour être toujours plus proche de ses clients. Des innovations que le président d’Orpi, Bernard Cadeau, a détaillé lors d’une conférence de presse à l’Openmind Kfé, un espace cosy, typique des nouveaux lieux de travail.

«Internet, c’était en 2000... soit l’équivalent de plusieurs siècles à l’échelle du web», commence le président d’Orpi. Et pour cause. Depuis 2000, les tendances ont changé dans l’immobilier. Les notions de partage, de colocation se sont développées, et ont donné naissance à des sites dédiés à ces nouveaux besoins. L’immobilier «on demand» a pris son envol. La nouvelle plateforme web d’Orpi ne devait donc pas se contenter d’être un énième «répertoire» comportant les quelque 80.000 annonces - dont 40% sont exclusives - du réseau, qui se targue de vendre ou louer un bien toutes les trois minutes en France.

S’intégrer dans la vie numérique des clients

Où se trouve l’innovation? Dans les services flambants neufs qu’Orpi mettra gratuitement à disposition de ses clients, à partir du mois d’avril prochain. Un nouveau moteur de recherche avec possibilité de recherche par quartier, géolocalisation précise des biens, possibilité de prendre un rendez-vous à distance pour une visite virtuelle en direct d’un bien, et un système de messagerie instantanée avec l’agent responsable du bien convoité, similaire à celui qu’utilisent différentes banques en ligne.

Le réseau a également mis au point un estimateur en ligne comportant 1,5 million de références et pas moins de 70 critères étudiés (incluants des données Insee, caractéristiques du quartier...). Autre innovation: le système Orpi direct, qui va permettre aux particuliers de gérer leur annonce en ligne... en parfaite autonomie, sans passer obligatoirement par les agents immobiliers. Le particulier aura donc une chance de vendre seul son bien. «À quoi allons-nous servir dans tout ça?», se demande Guillaume Martinaud, patron de deux agences dans l’ouest parisien.

C’est juste. À l’heure du tout digital, quel rôle pour l’agent immobilier de demain? «Innovation et tradition font bon ménage. Aucun alpiniste ne part à l’assaut de l’Everest sans un sherpa», répond Bernard Cadeau avec sérénité. Traduction: l’agent immobilier est un accompagnateur, un consultant, dont le rôles est d’affiner le choix du client... s’il en fait la demande. «C’est le moment de passer à autre chose dans notre relation avec le client», conclut Bernard Cadeau.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • akelacca il y a 9 mois

    L'avenir est dans le conseil, le reste vas petit à petit être fait par les outils.

  • akelacca il y a 9 mois

    Notre société vas être confronté dans les années a venir à une remise en question des services facturable. Certains services aujourd’hui facturables deviendrons des services gratuits annexe à des services facturables.

  • akelacca il y a 9 mois

    "quel rôle pour l’agent immobilier de demain ?" C'est là le questionnement que doivent ce poser tous les métiers de mises en relations. En effet à partir du moment où internet permet a tout le monde d'accéder à l'information de ce qui est a vendre. Cet élément ne peut plus servir comme justification de tarification.