Immobilier : Orpi constate un "réel frémissement" du marché au 1er semestre 2015

le
0
Les signaux sont au vert tant dans la location que la vente immobilière (Pinkcandy/shutterstock.com)
Les signaux sont au vert tant dans la location que la vente immobilière (Pinkcandy/shutterstock.com)

(AFP) - Le premier réseau d'agences immobilières Orpi a constaté au premier semestre "un réel frémissement du marché" tant à la vente, où son activité a progressé de 4,5%, qu'"à la location", a-t-il annoncé mardi.

"Les Français ont conscience que les taux ne pourront pas être plus bas, un facteur optimal pour les transactions immobilières", a estimé le réseau lors d'une conférence de presse consacrée à son activité sur les six premiers mois de 2015.

De janvier à juin, les volumes de vente "reviennent à la hausse" avec des promesses de vente en hausse de 4,5%. 

Du côté des prix, le réseau constate "une lente érosion" entre avril 2014 et 2015 : la moyenne des prix de vente à l'échelle nationale a cédé 0,42% pour les appartements et 0,48% pour les maisons.

Quant aux délais de vente, ils "reviennent à la normale" estime Orpi, avec une moyenne de 80 jours pour un appartement et de 77 jours pour une maison, contre 100 jours en 2014.

Et "plus de la moitié des transactions du réseau est à moins de 60 jours", note-t-il.

"Nous sommes optimistes face aux chiffres de ce premier semestre qui nous laissent espérer un retour à la stabilité pour la fin de l'année", a déclaré Bernard Cadeau, le président du réseau.

"Cependant, les clés pour un avenir serein restent la confiance et la fiabilité des taux de crédit", estime-t-il.

Quant à la demande de location, "qui avait atteint un niveau exceptionnel début 2014" en bondissant de plus de 50% au premier semestre 2014 sur un an, elle "se régule".

Elle ne représente plus aujourd'hui qu'un tiers des transactions chez Orpi, qui compte environ 1.250 points de vente.

 

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant