Immobilier neuf, l'inquiétude demeure

le
9
DR
DR

(lerevenu.com) - Cette baisse des ventes au détail s'explique par une nouvelle diminution des ventes aux investisseurs privés (-23%), compensée partiellement par un léger mieux de l'accession à la propriété (+4%). D'un côté, la FPI note un démarrage timide du dispositif Duflot, en vigueur depuis le 1er janvier 2013. De l'autre, la volonté des ménages de profiter d'un environnement de taux d'intérêt exceptionnellement bas.

S'adaptant à la faiblesse de la demande, les mises en ventes enregistrent un recul spectaculaire de 33% (18 857 logements), en rythme annuel, et atteignent le niveau le plus faible depuis 2009. Cet effondrement traduit l'inquiétude des promoteurs et leur volonté de limiter le risque de gonflement des stocks. En effet, malgré la baisse des mises en vente, l'offre commerciale continue d'augmenter : 81 361 logements neufs sont ainsi disponibles à la vente à fin mars 2013, en progression de 12,2% en 12 mois.

Si les mesures structurelles que s'apprête à prendre le gouvernement par ordonnances vont clairement dans le bon sens, elles n'auront d'effet sur la production de logements qu'à compter de 2014, estime François Payelle, président de la FPI. Pour avoir un impact sur les chiffres des prochains mois, il est important que le cadre réglementaire du dispositif Duflot soit fixé dans les tout prochains jours et que la relance de l'accession à la propriété devienne une priorité . 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sade11 le lundi 20 mai 2013 à 17:35

    Dans l'EST, dans le neuf, c'est -70% en ventes dans le neuf.C'est le moment de demander -10% aux promoteurs : vous les aurez de suite. Couplé à une faiblesse des taux, il faut acheter immédiatement.

  • M1961G le dimanche 19 mai 2013 à 08:58

    duflot pourra les acheter et en faire des hlm.duflot est une débutante qui apprend le métier et qui coule notre économie.

  • chimien le vendredi 17 mai 2013 à 16:27

    Pas d'inquiétude du tout! C'est rassurant au contraire de voir que les investisseurs ne sont pas assez fous pour se lancer dans l'immobilier en ce moment. Avec une conjoncture et un gouvernement qui a pris les propriétaires pour cibles, il est logique de se détourner de l'immobilier. Et il y en a pour quelques années! Bien le bonjour, Cécile!

  • Influ le vendredi 17 mai 2013 à 13:01

    Ils vendent un studio de 30m² neuf à 300 000 euros avec 150 euros de charges par mois, et ils se demandent pourquoi ça ne se vend pas. Quand l'arnaque cessera, on pourra discuter.

  • akelacca le vendredi 17 mai 2013 à 11:33

    Le marché est moins dopé par l'argent publique, donc il doit s'adapter aux nouvelles conditions de marché. La baisse des volumes ce corrigera quand les effets des décennies de dopages seront absorbés.

  • M2688280 le vendredi 17 mai 2013 à 10:25

    A quand un régulateur pour l'immobilier afin de stimuer la concurrence? Ca existe bien pour l'énérgie, les télécoms...

  • brunetm7 le vendredi 17 mai 2013 à 10:04

    Ca leur fera les dents aux promoteurs, aux agents immobiliers et aux notaires.... des déméritants qui vont bientot prendre conscience de leur plus-value dans la société!

  • callamos le vendredi 17 mai 2013 à 09:43

    Duflot et Ptz+ de la M.... et en plus aucuns crédits d'impôts...

  • eskimmo le vendredi 17 mai 2013 à 09:40

    Dès qu'on arrête de subventionner un secteur, les prix baissent. Si les promoteurs essayent de vendre au même prix, bin il n'y a plus d'acheteur.Ils vont devoir revendre leur Porsche