Immobilier : Londres perd la confiance des investisseurs

le
2

Les incertitudes liées au Brexit ont fait dégringoler la capitale du Royaume-Uni d’un classement des villes d’Europe les plus attractives pour les investisseurs immobiliers. L’Allemagne truste les trois premières places.

L’impact du Brexit n’en finit plus de se faire sentir sur l’immobilier britannique. Après la chute historique des prix au troisième trimestre, ce sont au tour des investisseurs de s’en détourner. Pâtissant des incertitudes liées à la sortie du Royaume-Uni, Londres a dégringolé à la 27e position (-16 places) des villes d’Europe les plus attractives, selon une étude réalisée au moment des résultats du référendum sur le Brexit par le cabinet de conseil PriceWaterhouseCooper et l’association Urban Land Institute. 90% des quelque 800 professionnels du secteur immobilier interrogés prévoient que l’investissement et les valeurs britanniques trébucheront dans les douze prochains mois en raison du Brexit.

Et c’est bien connu, les investisseurs détestent les incertitudes. «En Europe, région particulièrement incertaine sur les plans politique et économique, beaucoup d’investisseurs immobiliers préfèrent s’orienter vers des solutions moins risquées quitte à sacrifier un peu de leur rendement», explique Emmanuel de Lanversin, président de l’ULI France. Qui dit «solutions moins risquées», dit souvent Allemagne. Ce sont, en effet, les villes d’outre-Rhin, bénéficiant de la bonne santé économique du pays, qui en profitent. Trois d’entre elles - Berlin, Hambourg et Francfort - trustent les trois premières places du classement de l’étude. Si les deux premières confortent leur position, la troisième grimpe de onze places.

Paris dépassée par Lyon

De son côté, Paris n’en profite que très légèrement avec une progression de cinq places pour atteindre la 17e position du classement, en raison d’une «situation économique contrastée» et de la perspective de l’élection présidentielle de 2017. Pire, la capitale est reléguée au deuxième rang des villes françaises les plus attractives pour les investisseurs immobiliers, au profit de Lyon. La capitale des Gaules, qui affiche la plus forte progression (+15 places), rejoint ainsi le top 10 du classement. «La métropole offre un marché immobilier liquide avec une diversité de locataires et une politique territoriale dynamique», explique l’étude.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mercredi 16 nov 2016 à 15:37

    Hambourg plus attractif que Londres? J'invite le journaliste a y passer une semaine juste pour vérifier.

  • d.e.s.t. le jeudi 10 nov 2016 à 19:02

    Des classements "bidon", sans plus!