Immobilier : les villes où vous devez investir en 2017

le
0

Explorimmo révèle son classement des villes dans lesquelles il faut investir en 2017
Explorimmo révèle son classement des villes dans lesquelles il faut investir en 2017

Pour la 6e année consécutive, Explorimmo présente son classement des villes françaises ou il faut investir en 2017, un classement dont les premières places sont trustées par l’Ouest. Pour parvenir à ce résultat, le magazine a étudié, selon des critères économiques et immobiliers, l’attractivité et le potentiel des 30 villes les plus peuplées de France.

Cette année c’est Rennes qui remporte le titre de ville ou il faut investir selon Explorimmo. Forte de son attractivité étudiante, avec notamment les facultés de Rennes 1 et Rennes 2, la ville bretonne attire. L’agglomération était, en 2016 selon l’Adil, la 7e ville française la plus peuplée par les étudiants. Ceux-ci sont majoritairement concentrés en centre-ville, où ils occupaient 94 % des locations, meublées ou non. De quoi garantir aux investisseurs l’occupation de leur logement durant l’année.

D’autant que la capitale administrative de la Bretagne affiche des prix peu élevés, « 2500 euros par mètre carré dans l’ancien contre 8500 euros par m2 à Paris » explique Olivier Marin, rédacteur en chef du magazine et invité de l’émission Écorama. De quoi permettre un investissement rentable sur le long terme dans une ville en « en pleine mutation ».

Un nouveau quartier d’affaire, EuroRennes, composé de « 125.000 mètres carrés de bureaux et 325.000 mètres carrés de commerce » va ainsi voir le jour. Une nouvelle ligne de métro sera d'ailleurs mise en service d’ici 2020, afin de relier le nord et le sud de la ville.

Bordeaux a toujours la cote

Bordeaux, deuxième du classement l’an passé, n’accède pas à la première place, la faute à un prix du mètre carré élevé. « Il est évalué autour de 3500 euros dans l’ancien, voire 5000 euros dans les quartiers prisés. Les maisons atteignent presque les prix de l’île-de-France ». Si elle est victime de son succès, Bordeaux reste « une valeur sure » grâce à son « dynamisme économique et touristique ». Toujours en plein développement, c’est même l’ensemble de la région bordelaise qui reste « très attrayante ».

Suivent ensuite des villes connues pour leur développement et leur rayonnement économique, notamment à l’échelle nationale. Montpellier par exemple mais aussi Nantes, Lyon, Lille voire Strasbourg. Deux surprises, Nîmes et Grenoble, font également leur entrée dans le classement, respectivement à la 8 et 9e place. Ces deux villes s’installent dans ce top 10 devant le leader de l’an passé, Toulouse. La ville rose, si elle reste dans l’élite française, chute lourdement dans le classement à cause de prix qui ont peu évolué, signe de la difficulté pour une ville, à rester un berceau pour les investisseurs locatifs.